Jean Messiha fantasme d’islamisation chez Uber Eats !

Tandis que Jean Messiha fantasme d’islamisation chez Uber Eats, Cnews est en passe de devenir la première chaîne d’information en France. Les derniers chiffres publiés font froid dans le dos. Lundi dernier BFMTV affichait une moyenne 2,6% de part d’audience contre 2,5% de PDA pour CNews. La chaîne emmenée par Eric Zemmour, Pascal Praud, et Jean Messiha illustre un malaise bien français marque d’une division froide au sein de la population.

Jean Messiha : le buzz au service des divisions

Jean Messiha était à bonne école. Il officie chez Cnews. La première chaîne d’information française (bientôt) véhicule les fantasmes les plus fous sous couvert du « sans langue de bois« . Son leader charismatique, Eric Zemmour a été l’auteur des prophéties les plus folles.

Dans « Réflexions sur la question juive » au programme de tous les facultés de Droit, Jean Paul Sartre laissait entendre que « le racisme n’était pas une opinion« . Et la guerre contre l’obscurantisme n’est pas destinée à devenir l’écueil des contre vérités.

Si Eric Zemmour est l’auteur de la citation : « Le Rap est une sous culture d’analphabètes« . Jean Messiah préfère comparer le Rap à des aboiements. Si cette élite tient tant le rap en détestation, c’est qu’il reste l’émanation des quartiers français. La musique urbaine est le genre le plus écouté en France. Tant pis, il est représentatif d’une France que l’on aime pas dans ses cercles. Le #AyaBashing à ce titre est tout à fait symptomatique.

Le 1er Mai, Jean Messiha fantasme d’islamisation chez Uber Eats :

Très très difficile de se faire livrer un repas sur @ubereats_fr@Deliveroo_FR… Une forte majorité des livreurs est #musulmane. C’est #Ramadan Ils rompent le jeûne. Donc personne pour livrer. Mais shutt … l’islamisation de la France est un « fantasme d’extrême-droite »…

Jean Messiha : fantasme d’islamisation chez Uber Eats !

Selon une définition communément acceptée reprise par le site du gouvernement : « La laïcité garantit la liberté de conscience. De celle-ci découle la liberté de manifester ses croyances ou convictions dans les limites du respect de l’ordre public. La laïcité implique la neutralité de l’Etat et impose l’égalité de tous devant la loi sans distinction de religion ou conviction.« 

Schématiquement, il n’est pas « interdit » d’être « musulman » ou de « pratiquer l’islam« . Tant que cette pratique « comme celle des autres religions » est encadrée par l’ordre public. En l’espèce, des livreurs Uber Eats qui ne sont pas des « salariés liés par un contrat de travail« , mais surtout « travailleurs en détachement en autoentreprise » ont « peut être » décidé de « faire un break » pour faire le ftour.

L’affirmation de Jean Messiha est tout à fait invocatoire dans un premier temps. Il n’est pas certain que Uber Eats souffre de délais importants au moment du Ftour. De plus, le fait pour un autoentrepreneur non lié par un contrat de travail de faire un break au moment du ftour est tout à fait légal même licite contractuellement. Jean Messiha fantasme d’islamisation chez Uber Eats.

En réalité, ce fantasme évoqué par Jean Messiha est justement une expression parfaite de la laïcité. Elle garantit aussi la liberté de conscience. Et si la France est une République laïque c’est aussi qu’elle permet l’expression de toutes les croyances.

Il ne faut pas confondre la recherche du buzz avec la laïcité, et surtout confondre l’expression d’une croyance avec de l’obscurantisme. Le péril islamiste est réel, le caricaturer de cette manière donne des armes aux extrémistes de toute part.

ZEZ
Fondateur de UrbanTrackz Taffe pour @Rapunchline, @RapGhetto, et de temps en temps @Vice et @Noisey

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

50,447FansLike
3,567FollowersFollow
1,070SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles