https://urbantrackz.fr/streetpress/la-famille-de-la-victime-organise-une-manifestation-a-stains/
https://urbantrackz.fr/streetpress/la-famille-de-la-victime-organise-une-manifestation-a-stains/

Les clés pour comprendre l’incident de Stains !

Les clés pour comprendre l’incident de Stains ! Dans la nuit de dimanche à lundi à Stains, un contrôle de Police a très mal tourné avec des blessés graves.

Est ce qu’il y a eu une bavure policière à Stains ?

Les principaux éléments ont été révélés par une enquête du média Médiapart publié ce 16 août. Les faits se sont déroulés dans la nuit de dimanche à lundi dans la ville de Stains. A 1 h 30 du matin, à l’angle de du boulevard Maxime-Gorki et de la rue Salvador-Allende, la BAC procède à un vulgaire contrôle de routine après un refus d’obtempérer. Est ce qu’il y a eu une bavure policière à Stains ?

La préfecture de Police explique sa version des faits dans une vidéo postée en urgence par les services de communication de la Police. Selon les fonctionnaires, et dans des propos relayés par Médiapart : Le conducteur, « après avoir coupé le contact, a remis le contact et brusquement fait marche arrière percutant ainsi le fonctionnaire de police qui était en protection; Le conducteur, « après avoir coupé le contact, a remis le contact et brusquement fait marche arrière percutant ainsi le fonctionnaire de police qui était en protection. La vidéo conclus sur « les policiers ont fait usage de leur arme administrative ». Les clés pour comprendre l’incident de Stains !

Les clés pour comprendre l’incident de Stains !

En réalité, les agents de la BAC ont tiré à 7 reprises sur le conducteur et la passagère qui aurait reçu trois projectiles. Selon les dernières informations révélées au Parisien, après avoir été transporté à l’hôpital, leur pronostic vital n’est pas engagé. Selon d’autres informations, deux agents de la BAC ont aussi été hospitalisé pour des dégâts plus mineurs. Est ce qu’il y a eu une bavure policière à Stains ?

Donc, deux enquêtes sont ouvertes simultanément. En ce qui concerne la première enquête, il s’agit d’une investigation pour tentative d’homicide volontaire qui vise le conducteur. Puis, la seconde enquête vise les agents de la Police judiciaire pour usage d’arme à feu. En conséquence, l’inspection générale des services se charge de l’enquête. Est ce qu’il y a eu une bavure policière à Stains ?

Selon les conclusions de Médiapart, l’affaire ne tient pas à grand chose. Selon  l’article 435-1 du CSI, dans l’exercice de leur fonction, les agents de la police «  peuvent faire usage de leur arme revêtus de leur uniforme ou des insignes extérieurs et apparents de leur qualité ». Seul problème pour les policiers ici, malgré la communication intensive de la préfecture de Police, ils ont « l’air » d’avoir joué un peu les cow boy. Et aucuns d’entre eux ne portent d’insigne. Il faut espérer que cette affaire n’enflamme pas les relations déjà délicates entre la Police et les quartiers.

error: Content is protected !!