Après l’immense succès de Damso en France, et dans une moindre mesure de Caballero & Jean Jass, le rappeur belge avait fort à faire avec son premier album “Paradise”. Hamza a su s’imposer avec un style vaporeux, et des thèmes liés à l’amour. Quelque part, l’interprète de “Life” est peut être le premier véritable crooner urbain !

Il y des artistes dont la réputation n’est plus à faire pour les chansons d’amour. On parle par exemple de Lartiste qui quelque soit les style dans lequel il évolue est l’un des meilleurs compositeur, auteur et interprète pour les titres d’amour. Le succès de “Chocolat” et de “Mafiosa” suffisent à faire la réputation du rappeur de Bondy. Mais le natif du 93 a l’habitude de composer des titres très “club”

Emmené par ses deux principaux compositeurs Ponko et Prinzly qui interviennent tout au long de l’album, Hamza évolue dans un style tout à fait particulier que l’on aurait tendance à qualifier de “Cloud”. C’est un style planant très en vogue aux USA, et que des rappeurs comme PNL ont popularisé en France. Mais Hamza dans “Paradise” traite souvent des histoires de couple et de l’amour en général.

Contrairement aux titres “clubs”, les sons plus “planants” sont par définition plus pessimistes. Hamza est ainsi le symbole d’une génération avec moins d’illusions. Peu de rappeurs utilisent ce genre pour parler d’amour, récemment Jok’Air et Alonzo l’avaient tenté sur le titre “Comme tu es”. Damso lui aussi avait inauguré ce style avec “Macarena”.

L’album d’Hamza est une véritable déclaration d’amour avec comme pierre angulaire son featuring avec une Aya Nakamura bien loin de l’Afro Pop qui l’a vu percer sur “Dale X Love Therapy”.

Son tube avec Chris et Oxmo Puccino sur “Minuit 13”, une reprise d’un hit des années 80 composé par The Kungis est lui aussi symptomatique d’un rappeur qui verse dans l’amour “vache”. Aussi amoureux et impertinent qu’un Dems, Hamza est le meilleur symbole d’une société qui ne trouve plus l’amour version conte de fée.

“Paradise” est un exercice de style aussi planant que son titre qui fonde le style très spécifique d’un rappeur : Hamza. Seuls les rappeurs qui ont une véritable signature peuvent durer dans un rap de plus en plus concurrentiel.

Quelques égotrips comme son featuring avec SCH sur “HS” ou “Mac & Cheese” sont disséminés ici ou là, mais “Paradise” vote pour l’amour, une “Bad Romance” menée par Hamza et ses compositeurs Ponko et Prinzly.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here