12.6 C
Munich

SAIAN SUPA CELEBRATION : Les 25 ans de “KLR” fêtés à l’Olympia !

Must read

ZEZ
ZEZ
C.E.O HELL SINKY, author, journalist, documentary

Le 12 avril 1998, KLR, membre éminent du Saïan Supa Crew, perdait tragiquement la vie dans un accident de voiture. Fin 1999, le groupe légendaire lui rend hommage dans l’album éponyme. Cet album hommage, intitulé “KLR”, est également celui qui apportera la gloire à ce groupe de rap original. Il comprend notamment le premier tube du Saïan, “Raz de marée”, largement diffusé à la radio. De plus, il contient le célèbre morceau “Angela”, qui a traversé les âges avant d’être repris par Hatik dans “Chaise pliante I”, ainsi qu’un titre marquant, “La preuve par 3”, une perle du rap qui aborde le thème du racisme sous tous ses angles.

Vingt-cinq ans après la sortie de ce projet, le Saïan Supa Crew prévoit d’organiser un concert à l’Olympia le 25 novembre prochain pour rendre hommage au groupe le plus original du rap français.

SAIAN SUPA CELEBRATION : un groupe à part !

Rappelons les faits : la fin des années 90 est souvent considérée comme l’âge d’or du rap français, bien que certains observateurs éclairés évoquent aujourd’hui un nouvel âge d’or. Quelques groupes de rap devenus légendaires se partagent le petit marché du rap, bien que celui-ci soit loin d’être la musique la plus écoutée. Il y a IAM et la Fonky Family à Marseille, ainsi que des artistes moins connus tels que Freeman ou DJ Kheops à titre individuel. NAP sévit dans l’Est français, tandis que la Mafia K’1 Fry et ses membres, basés dans le 94, NTM dans le 93, et le Secteur Ä autour de Sarcelles, contribuent à l’exception rap à la française. Bien que le rap français soit très différent de ce qui se fait aux États-Unis, notamment en termes de qualité des textes, de nombreux rappeurs évoquent des expériences de vie de rue, parfois avec une touche de conscience sociale.

Le Saïan Supa Crew a révolutionné les codes du rap, tant sur le plan du fond que de la forme. D’abord, en introduisant l’usage du beatbox, un art depuis lors largement oublié, avec des enchaînements rapides et une subtile touche de Gospel. Sur le plan des thématiques, le Saïan aborde parfois des sujets de société tels que la religion dans “Au nom de qui ?”, le racisme dans “La preuve par 3” ou le SIDA dans “14.02.2002”, rejoignant ainsi de nombreux rappeurs de l’époque. Toutefois, lorsqu’ils se livrent à l’egotrip, leurs textes sont souvent abstraits et s’éloignent des codes de la rue.

SAIAN SUPA CELEBRATION : Les 25 ans de “KLR” fêtés à l’Olympia !

Specta, Vicelow, Sly Johnson et Sir Samuel représenteront le groupe à l’Olympia le 25 novembre, ainsi qu’à Toulouse le 16 novembre. Bien que deux membres manqueront à l’appel, c’est une excellente occasion de célébrer un groupe original qui occupe une place à part dans le rap français. La billetterie est d’ores et déjà ouverte.

Voir cette publication sur Instagram
- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

You cannot copy content of this page