Avant de tous deux se lancer dans le son, Retch et Da$h étaient des amis de longue date. Ils se sont rencontrés enfants, ont fait les quatre cents coups ensemble, puis, un beau jour, ont décidé de freestyler…

L’alchimie musicale fut alors aussi authentique que leur amitié… C’est en 2013 que sort la première mixtape de Da$h «Double A Side Volume 1»… Le flow nonchalant et presque lancinant de Da$h, ainsi que son écriture brute, directement issue de la rue, font l’unanimité…Les rappeurs ont alors tous deux la vingtaine…

La mixtape reçoit de très bons retours de la part de la presse spécialisée et du microcosme dit «underground» du New Jersey, état dont sont tous deux originaires Retch et Da$h

Mais c’est en 2015 que les deux acolytes font réellement leurs preuves. En effet, une recette à base de voix très graves, presque gutturales, ainsi qu’une succession de clips choc les propulsent sur le devant de la scène…

Dans le clip de «Not to Mention» : Retch, armé et imposant, rappe devant des héroïnomanes qui se piquent en direct, concept que le rappeur de Brooklyn Necro avait déjà exploité dans son clip «I Need Drugs», où il interprétait devant son oncle, le légendaire «Uncle Howie», un poly-toxicomane décharné et abimé, amateur de toutes sortes de drogues…

Da$h, quant à lui, dans son clip «Ritchie K II», rappe dans une allée sombre, double cup à la main, entouré de ses comparses… Des successions d’images d’exécutions, de pornographie et de toutes sortes d’archives violentes viennent s’interposer dans le clip; rendant le tout particulièrement choquant…

Le style s’identifie entre la Trap et le Cloud Rap… En effet, des «808» typiquement Trap viennent s’adonner aux voix et aux prods plus «cloud» des deux rappeurs; rendant le tout entrainant et original…

En 2016, Retch sort le très apprécié «Lean & Neck», qui combine des morceaux violents ainsi que des morceaux plus «chill». Des sons tels que «Gunz Gon Blow», «Not to Mention», et «Fuck Do You Mean» sont clippés. La recette est là : grosses armes, gros blunts, et sirops codéinés y sont présents… Retch et Da$h semblent parfois faire dans le vrai cliché, mais une réelle originalité dans les instrumentaux et l’interprétation demeurent vite détectables… S’en suit une succession de clips, de projets, de singles… Le tout reçoit de très bons retours de la part de leur fanbase qui s’agrandit de jour en jour…

Retch et Da$h, qui incarnent à eux deux la nouvelle scène dite «underground» du New Jersey, n’ont pas fini de faire parler d’eux…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here