Entre Booba et Kaaris, ça n’a pas toujours été le grand désamour. En réalité, Kaaris doit sa carrière à Therapy, le producteur qui l’a signé après Akerahim de New Times Songs, et également peut être à B2O. Après son buzz sur le titre «Zoo », Kaaris a explosé sur le titre « Kalash » en featuring avec le DUC extrait de « Future » l’album de ce dernier.

En revanche, si le rappeur du 92 a lancé son poulain de l’époque, Kaaris s’est aussi fait tout seul dans la mesure où il a tout simplement lancé la Trap issu du Dirty South américain en France. Après la sortie de « Or Noir » premier du nom, la plupart des rappeurs et surtout ceux du 93 se sont lancés dans la Trap Music.

Kaaris et Booba ont une histoire en commun. Leur relation dégénère très vite, et on ne sait pas trop pourquoi mais ils s’envoient depuis 2015 régulièrement des invectives sur les réseaux sociaux. Cet été, l’affaire tourne au drame lorsque Booba et Kaaris se rencontrent de manière fortuite à l’aéroport d’Orly. Accompagnés tous deux par leurs hommes de main, les deux équipes se confrontent. Ils sont enfermés tous deux en prison pendant un mois avant d’être libéré.

Voir cette publication sur Instagram

@rapunchline @boobaofficial

Une publication partagée par Ze Z’ (@le_z_de_ze_z) le

Il y a une opinion communèment admise dans le Rap qui sous entend que le clash fait vendre, qu’il fait partie du folklore du Rap français et surtout américain. Alors certains détracteurs accusent Booba et Kaaris de simuler un clash dans l’espoir de tenir le haut de l’affiche, et ainsi faire exploser leurs ventes, et faire tenir leurs images.

Dans ce cadre, l’affaire de l’octogone serait l’aboutissement d’une stratégie où le rappeur transformé en boxeur irait jusqu’à se battre pour une affaire dont on ne sait plus vraiment où elle a commencé.  La haine entre le rappeur de Sevran et celui de Boulogne, c’est le PSG – OM du Rap. On ne sait pas vraiment pourquoi on se déteste, mais une chose est sûre on se déteste.

Cette opinion se tient quand on sait que les deux artistes ont également sorti des disstrack au cours de cette longue période où ils n’ont cessé de se provoqué sur les réseaux sociaux. Booba a dégainé le premier avec « PGP » sorti le même jour que « Or Noir » troisième volet.

Kaaris pour sa part a dévoilé « Octogone » incorporé au dernier moment à la fin de son dernier album. Cependant, il paraît absurde que les deux rappeurs simulent ce clash pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, K2A et B2O ont été incarcérés pendant un mois avant l’affaire de l’octogone. Aucun rappeur si opportuniste soit-il n’irait faire de la prison pour se faire un coup de publicité. De plus « Or Noir » a toujours représenté le joyau de la couronne de K2A. Ce clash alors que le rappeur du 93 tente de faire un retour aux sources avec le troisième volet de son opus lui a fait plus de mal qu’autre chose. Les chiffres de vente de « Or Noir » troisième volet ne sont pas mauvais mais ils n’ont pas explosé à cause du clash. On peut même dire que l’octogone n’a eu aucun effet sur les chiffres de Kaaris :

Les revenus publicitaires de ce combat qui devrait avoir lieu en juin en Tunisie vont exploser. Mais les deux rappeurs n’ont rien à gagner au niveau de leur propre communication. Le perdant du combat aura en revanche beaucoup à perdre.

Mais pendant ce temps là, l’affaire de l’octogone permet à de multiples opérateurs placés autour des artistes de gagner en visibilité et pas seulement.  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here