« Flixtape » by Blvck Anouar

Actuel CEO de Blvck Vision, Blvck Anouar commence sa carrière dans l’armée française dans les zones de guerre. Très vite, il se tourne vers l’art et la réalisation. Aujourd’hui on peut dire qu’il est l’un des clippeurs français les plus au point sur le plan technique. Doté d’un regard très précis, et d’un sens de l’image hors norme, Blvck A est toujours en phases avec les différentes tendances surtout au niveau de la photographie (la lumière sur les images). Perfectionniste, il a travaillé avec Bosh, Tiger, Alino et Alibi Montana et gère en ce moment un jeune rookie qui ne tardera pas à percer. Entre Sony et Because, il écume désormais les maisons de disque. C’est un pas de plus vers le cinéma qu’il rêve d’intégrer.

Black Anouar, réalisateur confirmé dans le milieu audiovisuel français qui signe notamment les dernières réalisations de Rk, Imen ES ft Alonzo, Larry, Dadju ou encore Scridge, il se démarque par un visuel travaillé, sa touche cinématographique le distingue dans le milieu ce qui a séduit, artistes et chef de projets de Major souhaitant créer un univers différent et s’ouvrir notamment au monde du cinéma. Agent du rappeur Bosh qui s’est lancé très récemment dans la série à succès Validé de Frank Gastambide, Black Anouar met aujourd’hui à profit sa polyvalence, en étant Président de la société de production audiovisuelle Black Vision qui est devenu un acteur majeur dans la réalisation de clip, et aujourd’hui associé au sein de la structure F2 Records.

Dans « la Flixtape » de Blvck Anouar, on retrouve bien entendu toutes les influences qui ont fait de lui ce réalisateur de clip Hip Hop. Un peu de gun mais toujours intelligence avec la série espagnole « Casa de Papel ». Nul besoin de parler de cette série, qui est devenu le nouveau « Scarface ». L’imagerie de cette série comme les masques de Dali ou les tenues oranges ont fait le tour des clips vidés de Rap. Gradur les a carrément repris dans son dernier freestyle « Sheguey » le XII du nom.

« Ozark » c’est un titre moins « mainstream » qui connaît un certain succès chez les « bobos » et autre espèce en voie de disparition. Le pitch est assez simple. Un homme réunit sa famille pour se partager une somme « assez sale ». Le reste est une histoire de famille et d’humanité.

Nul besoin de présenter le chef d’oeuvre « Breaking Bad », vaste descente en enfer d’un professeur de chimie qui décide de se lancer dans le deal de meth. Peut être le chef d’oeuvre de la série américaine.

Sense 8 est magnifique pour son scénario, et son ouverture d’esprit. 8 personnes situées un peu partout dans le Monde, en Allemagne, en Inde, ou au Japon, comprennent qu’ils sont connectés les unes aux autres par une forme de télépathie. Leur pouvoir leur permet de voyager et des ressentir les émotions de chacun des autres membres de leur cercle. Ils sont traqués car selon « eux » (le gouvernement ou les services secrets) ils représentent une menace pour l’humanité. Effectivement, certains scènes sont à l’eau de rose, mais Sense 8 traite de l’homosexualité, de la pauvreté, du transgenre sans non plus s’effondrer en cliché. A voir.

Blvck Anouar est un « mix » entre ses influences si différentes, c’est ce qui fait peut être sa force.

 

error: Content is protected !!