Le FBI accusé d'avoir participé à l'assassinat de Malcolm X !
Le FBI accusé d'avoir participé à l'assassinat de Malcolm X !

Le FBI accusé d’avoir participé à l’assassinat de Malcolm X !

Le FBI accusé d’avoir participé à l’assassinat de Malcolm X après des années d’expectative. Le leader afro-américain a développé une idéologie universaliste entre le racialisme de la Nation de l’Islam et le suprématisme américain.

Un leader immortalisé par Spike Lee

Le biopic de Malcolm X fait partie des chefs d’œuvre de Spike Lee. Par ailleurs, le réalisateur est le président du jury du festival de Cannes cette année. Car l’histoire du leader afro-américain est celle d’un homme de paix. Après avoir milité au sein de la Nation of Islam, entité racialiste, Malcolm X développe une forme d’univesalisme. Il s’éloigne alors de ses frères de la Nation Of Islam se retrouvant en quelque sorte pris entre deux feux.

Quelques jours avant le drame de son assassinat, il révèle au Guardian qu’il craint énormément pour sa vie. Pire il vit « séparé de sa femme et de ses filles » (MédineDu Pandshir à Harlem). Il est assassiné « par ses propres frères » le 21 février 1965 à Harlem au cours d’un oratoire. Mais Le FBI aurait tué Malcolm X ?

Le FBI accusé d’avoir participé à l’assassinat de Malcolm X : la recherche de la vérité

Au cours d’une conférence de presse, les trois filles de Malcolm X ont demandé la réouverture de l’enquête concernant la mort de leur père. En réalité, le bureau du procureur de New York Cyrus Vance Jr a déclaré que l’étude de la requête était en cours. Cependant il se dit dans la Police de NY que l’enquête sur la mort du leader du mouvement pour les droits civiques a été bâclée. Mais c’est une lettre écrite par un ancien policer sur son lit de mort qui met le feu aux poudres. Selon toutes vraisemblances, cet agent était chargé d’infiltrer l’entourage de Malcolm X. Donc, le FBI accusé d’avoir participé à l’assassinat de Malcolm X

Le FBI accusé d’avoir participé à l’assassinat de Malcolm X : la nouvelle preuve

Bien entendu ces nouvelles preuves concernent le déroulement des faits avant l’assassinat de Malcolm X le 21 février 1965. Dans cette lettre, l’ancien flic raconte que la Police a arrêté deux gardes du corps de Malcolm X dans des circonstances burlesques. Pour Raymond Wood, le FBI a commandé l’arrestation ciblée des gardes du corps de Malcolm X dans une machination.

Alors le résultat tout le monde le connaît. Au moment du drame, trois hommes font irruption dans l’Audubon dans le quartier de Washington Heights et font feu sur le leader. Par ailleurs, le leader part en laissant derrière lui une certaine idée de l’universalisme.

Pour Ilyasah Shabazz, l’une des filles de Malcolm X : « La moindre preuve qui mène à la vérité sur ce qui s’est passé doit être vérifiée sérieusement. ». Pour le moment, FBI se refuse à toute déclaration.

error: Content is protected !!