Gims s’inspire d’un tube des années 00′ pour son dernier titre !

L’album était annoncé il y a un mois ! Pour cause impérieuse de Covid-19, il a été finalement reporté à ce vendredi. Ce 4 décembre, pas très loin du Solstice d’hiver, Gims dévoile « Le Fléau« , son album 100 % Rap. En guise d’apéritif, il a sorti son titre « Jusqu’ici tout va bien » jeudi avec une production instrumentale réalisée par le grand Renaud Rebillaud. Le producteur est le faiseur de tubes attitré de Gims. Donc point de Katrina Squad, de Hoodstar, de Kozbeats ou de SNK Music Production, c’est bien à son compositeur préféré que le leader vocal de la Sexion d’Assaut confie son titre « Jusqu’ici tout va bien« .

Et déjà Booba, sur le point de dévoiler son « Ultra« , peut être le dernier d’une longue série, lui envoie quelques politesses sur les réseaux sociaux. Est ce vraiment ça l’album 100 % Rap ? Oui, le « Jusqu’ici tout va bien » de Gims contrairement à son featuring avec Gazo n’est pas orienté Trap, ou Drill, c’est plutôt une chanson urbaine assez émouvante sur le parcours de cet enfant de Paris Nord. Dans le clip, il se ballade par ailleurs autour de Montmartre, un quartier devenu très bourgeois bohème avec le temps. A la décharge de Gims, Booba n’est pas le dernier à verser dans la chanson urbaine. C’est même lui qui a introduit ce style vaste métissage entre l’héritage de la chanson française, et la vague urbaine. Avec « Arc en Ciel » et « Petite Fille », le « Duc » sait lui aussi passer en douceur.

Les musicologues avertis ont eu l’impression de reconnaître un sample dans le morceau de Gims. En effet à mieux y regarder, c’est bien les premières notes d’un tube Dance de la fin des années 90′ qui a été utilisé par Renaud Rebillaud ou qui du moins l’a inspiré dans sa compo. Il s’agit uniquement des premières notes bien sûr ! Ce titre c’est le « Blue » de Eiffel 65. Le titre culmine toujours dans les hauteurs de YouTube.

Bonne idée en tout cas pour Rebillaud, le titre a été également samplé sur le « Zone 59 » de Gradur. Dans tous les cas, « Le Fléau » de Gims illustre aussi un point important et indiscutable : en 20 ans le rap a beaucoup évolué.

error: Content is protected !!