Après “3G“, “4G“, Booba se lance à l’assaut de la dernière technologie de la téléphonie mobile. La “5G” devait être disponible le 18 novembre en France, finalement ce sera ce soir à minuit sur Spotify. Le morceau “Dolce Vita” dernier en date, hommage caché à Georges Floyd, le feu qui a allumé la mèche du mouvement #BlackLivesMatters, était un peu chanson urbaine. Après B2O a l’habitude punchliné en Chanson Urbaine autant avec “Arc En Ciel” que “Petite Fille”. C’est aussi ce qui différencie vraiment la Chanson Urbaine de la Chanson Française. Les artistes sont moins lisses et beaucoup plus impertinents.

En revanche “3G” extrait de “DUC“, et “4G” extrait de Nero Nemesis font partie des morceaux les plus purement Trap de B2O. Ils sont aussi les plus violents lyricalement parlant. En ce qui concerne “3G“, il a été dévoilé dans un contexte favorable au règlement de compte tout en punchline et en égotrip. Le conflit israélo-palestinien fait rage au Proche Orient. Et les membres de deux communautés alimentent une haine réciproque sur les réseaux sociaux. Booba prend la parole pour dire que c’est inutile de s’acharner ainsi sur les réseaux. Il est alors repris par Saïd Tagmahoui, l’acteur emblématique de la Haine, et Tarik Ramadan, l’islamologue. C’est après quelques échanges musclées sur les réseaux sociaux que sort le “3G” 100 % Trap de B2O.

Composé par X-Plosive, le morceau est tout simplement “explosif“, comme le clip en noir & blanc réalisé par le clippeur officiel de Booba, Chris Macari. Le morceau tout entier est une réponse à tous les reproches dont le rappeur a pu faire l’objet au cours de cette période de crise entre les communautés. Le morceau est extrait de “DUC“, l’album le plus ouvert de Booba à ce jour, avec quelques influences club sur All Set, reggaeton sur “G-Love”, ou plus Trap. Comme il le déclare dans le morceau “Pinocchio” extrait de “Nero Nemesis” : “Moi aussi je sais en faire de la Trap de M*.*” en réponse à un l’un de ses rivaux.

Le morceau “4G” n’entre dans aucun contexte en particulier, mais il est tout simplement “NRV“. Le D.U.C officie depuis la fin des années 90′ avec le groupe Lunatik, puis en solo depuis “Temps Morts“, il a donc traversé toutes les époques du Rap. Et il a mis du temps à se convertir à la Trap. Le morceau “4G” est l’un des plus sombres de sa discographie. Contrairement à son ancien poulain Dems, le rappeur n’évolue pas toujours dans le noir, il fait aussi des morceaux plus enjoués. Mais produit par un Punisher particulièrement de mauvaises humeurs, le titre qui reprend un sample de piano, et quelques effets futuristes est parfait pour accueillir la colère de B2O.

Alors lorsque le rappeur a annoncé la sortie de “5G” avec cette petite mise en garde : “C’est l’heure d’éteindre la lumière”. Après “Dolce Vita”, et son featuring avec Green Montana, le titre “5G” devrait marquer le grand retour de Booba dans la Trap. Dernièrement le rappeur a même taggé Niska sur Twitter pour lui parler d’une production instrumentale Drill. Un indice sur “5G“. Le titre est le premier extrait de son album “Ultra“.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here