2.1 C
Munich

B.B. Jacques raconte une histoire d’amour passionnelle !

Must read

ZEZ
ZEZ
C.E.O HELL SINKY, author, journalist, documentary

B.B. Jacques a connu l’amertume de la défaite dans l’émission “Nouvelle école” diffusée sur Netflix. Cependant, sa trajectoire professionnelle a pris une ampleur considérable depuis sa sortie de l’école. Après avoir fait quelques apparitions dans le monde du rap, notamment un remarquable featuring avec Oxmo Puccino sur “Pétales”, l’artiste surprend avec la sortie inattendue du projet “Horizon 25”.

Le rappeur enrichit son EP trois titres d’un film réalisé par Romain Argento. S’inscrivant dans la lignée de concepts pérennes dans le rap français tels que les deux volets de “JVLIVS”, “Les étoiles vagabondes” de Nekfeu, ou encore “Lemonade” de Beyoncé, il donne vie à ses paroles à travers des séquences cinématographiques qui narrent une histoire d’amour passionnée. Une véritable comédie musicale contemporaine, un opéra-rap, qui révèle un artiste ayant affiné ses messages et adouci sa musique.

B.B Jaques rassemble les “Monstar’s” !

Originaire du Liban, l’artiste a élu domicile à Courbevoie. Pour la réalisation de son EP trois titres, il s’est entouré de ses fidèles beatmakers ainsi que de figures emblématiques. Aux côtés de Le chroniqueur sale (“Booskap Fock Off” et “Rainbow” pour Colors) et de OB, qui ont déjà largement contribué à la carrière de B.B. Jacques, se trouvent également Khalil Cherradi et Dawee, deux beatmakers ayant collaboré étroitement avec TIF, un rappeur d’origine algérienne. Tout comme Ziak, TIF intègre abondamment des instruments orientaux dans ses compositions.

Enfin, sur le dernier morceau “Béni”, l’artiste confie sa confiance à BBP, membre du collectif QLF de PNL. Ce compositeur, ayant déjà collaboré avec les “Deux frères” sur des titres tels que “Naha” et “91’s”, élargit ses horizons en travaillant de plus en plus en dehors de QLF. Il a notamment produit le morceau “N. J Respect R” de Damso, extrait de l’album “Ipséité”.

B.B. Jacques raconte une histoire d’amour passionnée, tant sur le fond que sur la forme !

Nombreux sont les auteurs qui ont tenté l’aventure de l’album-scénario, à l’instar de Ghostface Killah depuis “Twelve reasons to die” jusqu’à “36 seasons”, ou encore SCH et Nekfeu. Cependant, ils ont parfois rencontré des difficultés à harmoniser parfaitement paroles et images. En effet, il est particulièrement délicat pour un réalisateur de parvenir à une synchronisation totale entre les paroles et les images. Dans “Horizon”, B.B. Jacques décrit sur les trois titres de son EP trois phases d’une relation amoureuse vouée à la destruction :

“On avait tout pour être heureux sauf le bonheur”

Romain Argento, à travers une succession de flashbacks, retrace le fil de cet EP pour un résultat équilibré, sans excès d’effets, mais avec un mouvement suffisant pour rendre le film naturel. Le réalisateur multiplie les réalisations. Il vient notamment de mettre en scène “C24”, le dernier titre de Soprano qui célèbre les 20 ans de carrière solo du rappeur, et a également réalisé le dernier clip de Good Bana, qui se distingue par sa qualité visuelle. Une montée en puissance indéniable pour ce réalisateur aux talents prometteurs.

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

You cannot copy content of this page