Tout le monde sait très bien que le Rap aussi a ses tendances. Avant que Kaaris ne “popularise” le style un peu “télescopé” de la Trap, aucun rappeur n’avait eu idée (mis à part Booba et Mac Tyer) de réadapter ce style très américain dont les meilleurs portes voix dit-on étaient à Atlanta. Peu après la sortie de “Or Noir” de Kaaris, 90 % des rappeurs se sont lancés dans la Trap qu’ils soient en place, ou en indépendants….Il y a eu ensuite les sons plus “clouds” que l’on doit à PNL, et l’Afro Trap lancé par MHD, et les sons de Chichas que l’on doit à un Jul qui vraisemblablement a inventé un style indéfinissable.

Mais les modes dans le Rap ne se limitent pas au sous genre musical. Non, quelques fois la mode est au clash. Dans les années 00′, la rivalité entre Booba et Rohff t a lancé l’ère de la division. Réfugiés dans leurs départements (94,93,92), hissant haut et fort, les couleurs de leur quartier, la plupart des artistes choisissaient leur featuring en fonction des clans, des amitiés et des inimités. Pas plus tard qu’il y a deux jours, le rappeur Rohff en disait un peu plus sur ses relations “glacés” avec son pote de la Mafia K1 Fry, Rim’K. Si les deux hommes, originaires de Vitry tous les deux, ont cessé de se fréquenter, c’est seulement parce que le second a fait un featuring avec B2O, ennemi intime de Rohff.

Finalement, des rappeurs comme Sofiane, Gradur, Jul ou encore Alonzo ont ramené un esprit de “partage” dans le Rap. En multipliant les featuring, sans jamais se mouiller dans un clash. Ils sont revenus à l’esprit originaire du hip-hop. L’intuition populaire imagine que le mouvement hip hop a commencé avec des clashs et du Rap conscient. Ce n’est qu’une croyance ! Car le mouvement Hip-Hop a germé sur les platines de DJ Herk dans le Bronx. Les DJS ont lancé le Hip-Hop en soirée, et les MCS sont arrivés bien après, et il n’était vraiment pas dans la conscience… et les discours moralisateurs. Le meilleur exemple de cet esprit de partage est sans aucun doute l’opus 93 Empire qui réunit tout le 93. Le projet a été lancé par le Affranchis Music de Fianso.

La tendance en ce moment, c’est vraiment Siri. C’est quoi ? C’est un service de reconnaissance vocale qui a été lancée par Apple en même temps que la gamme i-Phone. Si le service faisait un peu gadget auparavant, il commence à avoir une fonction pratique. Et depuis plusieurs mois, les rappeurs utilisent Siri à outrance.

Pourquoi ? C’est tout simplement l’effet “Blanche Neige”. Comme dans le film de Walt Disney, ou la sorcière demandait à son miroir “Quel est la plus belle femme du monde ?“, les rappeurs demandent tous à Siri “Quel est le meilleur titre du monde ?”.

Un must que le rappeur Orelsan, premier sur les ventes, mais généralement bien loin de l’égotrip de base dans le discours Hip Hop (qui généralement s’exprime par “Je suis un gangster heureux”) a tapé sans aucun soucis. Et bien sûr, à la question : “Quel est le meilleur titre au Monde ?”. Siri a répondu : “Rêves Bizarres” de Orelsan featuring Damso.

Plus tard c’est Médine, peu fana généralement des égo trips inutiles, qui a posé la question au nouvelle Oracle Siri. Plus tard, le rappeur de Din Records s’est fait rattrapé par Booba avec lequel il a featé sur le titre Kyll. Les deux hommes en rigolent.

Booba par ailleurs a réessayé à plusieurs reprises. Mais apparemment, Siri c’est les nouvelles “Victoires de La Musique” : Siri préfère les “gentils” rappeurs… qui n’insultent personne et montrent patte blanche.

Quoi qu’il en soit, après la folie des chiffres, quand le Rap résonnait par disque d’or et de platine, désormais il ne jure que par Siri. Apple a un pouvoir “extraordinaire” désormais sur le Rap français…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here