Même si les acteurs de Game Of Thrones le répètent inlassablement à chaque nouvel épisode de la série, l’avant dernier épisode de la saga diffusé en direct hier sur HBO devait être le meilleur de la série. En réalité, il met en jeu tellement d’affectif pour tous ceux qui suivent la série depuis ce premier épisode où les Lannister et le Roi Barathéon ont visité Winterfell qu’il est difficilement qualifiable.

Dayenaris a réalisé le rêve du Roi Fou !

Tout au long de la série, il a été aussi rabâche à tort et à travers que le rêve du Roi fou, que le rêve de Aerys, était de voir Westeros brûlé dans le feu grégeois On a même appris qu’il avait truffé le sous sol de la capitale de GOT de feu grégeois de ce liquide inflammable particulièrement puissant. C’est le feu grégeois qui a sauvé Cersei, Tyrion, et la capitale lorsque l’armée de Stannis a péri dans l’eau frétillante de la Nera. C’est aussi ce même feu grégeois qui a décimé le septuaire de Baelor lorsque Cersei a décimé les croyants fanatiques qui déstabilisaient la capitale.

C’est aussi dans les flammes des Dragons qui avaient amené les Targaryen au pouvoir des centaine d’années auparavant que Westeros va brûler. Quelques dizaines d’année après la rébellion de Robert Barathéon, la capitale brûle à nouveau dans les flammes de
Daenerys Targaryen, le dernier dragon.

En début d’épisode, Daenerys siège à Harrenhall dans la forteresse maudite l’air hagard, meurtrie, fatiguée, exténuée. Elle se sait trahie. Alors en désaccord, de tous, elle amène les armées devant Port Real, et enjambe son dragon pour réaliser le rêve du Roi Fou.

Le reste est une interrogation. La compagnie dorée, les quelques Lannister qui siègent encore à Port Real, et les Fer Nés, ne sont d’aucune utilité à la reine balayée en quelques minutes. Devant le carnage de Westeros, devant le rêve réalisé de Aeris Targaryon, une interrogation vient de naître dans l’esprit de spectateur

Westeros : Finalement pourquoi ce carnage ?

Les créateurs de la série mette l’accent sur l’agonie de Westeros. Est ce que ce carnage en vaut la peine ?

Animé par la vengeance, Westeros et ses habitants sont massacrés. Où sont les grands discours de Jon Snow, où est l’esprit de cohésion qui animait les familles pendant la grande bataille qui a permis de repousser les marcheurs blancs, non désormais place à la division ! Pendant que le pouvoir des Lannister se liquéfie, la famille devient plus humaine aux yeux du spectateur. Sans leur parure d’or finalement, les lionceaux sont aussi apeurés que les agneaux .

Et le massacre continue. Pourtant la fratrie Lannister est la première responsable de la guerre. C’est leur union incestueuse qui engendré ce secret autour de la naissance Geoffrey qui a provoqué la première guerre entre Stark et Lannister. Mais Jaime et Cersei ont l’air pauvre, misérable, vieux, fragiles, ils n’ont plus rien à voir avec leur fanion ni leurs devises.

Finalement, le spectateur, les personnages, tous, ont voulu voir Westeros brûlé devant la perfidie des Lannister. Mais les images de guerre “sales”, le carnage qui se répète, nous interroge sur un point : était ce vraiment nécessaire ? Et cette reine qui aux commandes d’un dragon détruit tout sur son passage sera t-elle assez bienveillante pour compenser les dix années de guerre qui ont servi à la mettre en place ?

Le Roi Barathéon était clairvoyant !

Dans les premiers épisodes de la série, l’alcoolique Roi Robert faisait plusieurs remarque à Ned Stark. La première concernait l’imminence d’une guerre : “Je ne sais pas encore Ned, mais cette guerre aura bien lieu”. Le même jour sur la route pour Port Réal, il lui confie que
Daenerys Targaryen représente un danger pour les 7 couronnes après son mariage avec Khal Drogo. Ned Stark balaie encore cette hypothèse.

Puis avant de mourir, Robert Barathéon prévient Ned Stark que la couronne est “intenable” sans l’appui à la fois des Stark et à la fois des Lannister, cette fois ci encore il a raison.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here