Certains imaginent que le petit frère de Pit Baccardi a commencé sa carrière avec le single “Habitué”. Le tube devenu malgré lui hymne d’une génération désabusée a battu tous les records dans les Charts surpassant même le “Bella Ciao” de Maître Gims qui réunissait les Pop Star les plus Bankable que le Paf n’ait jamais porté. Non, Dosseh a une longue carrière derrière lui, et il est très proche d’un certain B2O.

C’est avec B2O que l’on retrouve une première fois sur le titre “45 scientific” extrait de “Lunatic” et homonyme du label de J.P. Sek qui verra éclore le Duc de Boulogne. Puis ce n’est pas avec “Peretroïska” trop dur pour les auditeurs mainstream mais avec “Yuri” qui Dosseh conquiert ses premiers marchés. En tête de liste, un autre featuring avec B2O sur le titre “Infréquentable” et surtout un “Solo” avec une pureté dans l’écriture qui n’est pas sans rappeler un certain Pit Baccardi, et son single “La Rue” qui encore aujourd’hui continue de cumuler des vues sur Kasdeed. Le génome de ces deux hommes les ont préparé à des lyrics enragés qui enflamment le papier blanc avant d’éclater en mesure sur les productions instrumentales souvent mélancoliques qu’ils affectionnent tous les deux.

C’est finalement avec “Habitué” qu’il devient l’un des rappeurs les plus en vue du Rap Game. Etrange, car DST un beatmaker proche de B2O, nous confiera avant la sortie de l’album “VidaLo$$A” que le single n’a absolument rien à voir avec la couleur de l’album beaucoup plus hardcore.

Dosseh nous a confié sa playlist entre deux Interview. Il y a un titre qui n’existe pas sur Spotify qu’on a retrouvé sur YouTube. Remerciements à Ibou sans lequel nous aurions pas réussi à l’avoir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here