Persona non grata sur la plupart des plateformes spécialisés en Rap, Eddy de Pretto et son album “Culte” apparaissent au rang des dix albums les plus écoutés en 2018. Son succès, le gamin de Créteil le doit à son phrasé exceptionnel, un sens de la rime, qui le place n’en déplaise à certains comme l’héritier légitime de MC Solaar.

Quelques minutes suffisent … quelques gouttes mêmes parfois. Un bref aller retour sur Booska P, Générations, Rap Elite, et les principale plateformes spécialisées en culture urbaine permet de découvrir qu’Eddy de Pretto est bien l’enfant caché du Rap français. Si le rappeur originaire de Créteil assume tout à fait sa paternité, il n’en va pas de même des insiders.

A 14 ans, le jeune Eddy de Pretto selon des informations révélées par l’Express divaguent entre Booba, Rohff et la chanson française de Nougaro, Brel et Brassens que sa mère diffuse à outrance pour noyer le chagrin familial. Le garçon n’est pas bagarreur, il s’amuse à la maison à faire des chorégraphies de Spice Girl avec sa meilleure voisine. Dans une cité du Val de Marne, il est loin de la dictature de celui qui pisse le plus loin, plus loin encore du m’as tu vu à tout prix. C’est dans le métissage impossible de deux cultures que naît le verbe d’Eddy de Pretto composé de punchlines qui n’ont rien à envier à personne.

Le jeune garçon a dévoilé son album “Culte” il y a déjà plusieurs mois. Un succès sidéral puisque l’album se classe parmi les plus grosses réussites de 2018. La musique d’Eddy de Pretto est aussi difforme que ses origines. Véritable valeur médiane entre la chanson française, et le Rap français, il est l’un des derniers rappeurs contemporains à faire partie du cercle des poètes disparus. Une poésie urbaine jamais retenue qui ne cesse de détruire les stéréotypes en tous genres. Si le jeune garçon ne montrait pas les muscles, le jeune chanteur évite l’égotrip pour s’intéresser à l’amour, un amour interdit.

C’est avec la fête de trop qu‘Eddy de Pretto gagne ses galons de chanteur populaire :

“Tu sais ce soir j’ai lu dans mon corps relâché 
Le manuel torturé de cette danse exaltée, j’ai même
Glissé ma langue dans des bouches saliveuses 
Dans de tout petits angles où l’on voit qu’les muqueuses, puis là
Je suis rentré bel et bien les mains nues 
Avec cet air déjà vu et l’envie de surplus 
J’ai rien trouvé d’précis excepté d’apparence 
Exactement même si demain tout recommence

Le titre culmine à près de 22 millions de vues sur YouTube. Dans la chanson française, la liberté de ton d’un Eddy de Pretto le rapproche d’un Gainsbourg ou d’un Brassens.

Rien n’est moche dans la bouche de celui qui enjolive le plus salace. En Rap français, il semble que le jeune rappeur se place dans la lignée de de MC Solaar. Le rap de ce fondateur affranchi des égo trips qu’affectionnent tant les rappeurs de son époque se caractérise par une recherche poétique ultra présente. Disiz La Peste le fera remarquer en Interview chez Urban Hit, le Rap aujourd’hui (dans la forme) est une succession de punchline. Certains rappeurs comme Médine et Youssoupha, voire Kery James continuent de faire vivre l’engagement du story telling. Mais une poignée de rappeurs seulement comme Solaar, ou de Slameur comme Abd Al Malik tentent de réconcilier leurs lettres avec la poésie urbaine.

Eddy de Pretto est relégué au JT d’information (un moindre mal), aux quotidiens nationaux, il a même sa place dans les médias généralistes sur Internet. Mais aucuns sites spécialisés en Rap ne le diffusent. Le jeune chanteur est l’enfant né sous X du Rap que son père ne veut absolument pas reconnaître. Dans plusieurs de ses titres et notamment le fameux “Grave”, Eddy de Pretto rappe purement et simplement…. Son orientation sexuelle n’a semble t-il rien à voir la dedans. Étrangement le rap musique de contestation par excellence, musique qui peut verser dans la vulgarité, n’est pas très à l’aise avec les lyrics plus portés sur le c. Et en termes de coming out, Eddy de Pretto est un exemple.

Peut être que finalement, le Rap reproche à Eddy de Pretto sa liberté de ton et son propos trop sexué. N’oublions pas que le rock a perdu les boules quand il a perdu ses couilles.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here