Skepta, le MC londonien sort un album bien maîtrisé avec un titre évocateur. Traduit de l’anglais « Ignorance is bliss » veut dire « L’ignorance est bonheur ». Un message compréhensible lorsqu’on voit l’actualité où tous les jours de nouvelles tragiques ou injustes ont lieues.

Ignorance is bliss, 2019

A croire qu’il faudrait ne rien savoir pour rester heureux dans un monde pourri où l’intérêt personnel prévale massivement sur le bien commun. Le visuel de l’album montre neuf images en carrés sur la pochette. Toutes ces images sont mises avec un effet thermique, montrant grâce à des rayons infrarouges les différentes températures du corps humain. Chaque vignette décrit des postures différentes : un type se bouche les oreilles, une fille se met un doigt devant la bouche, une main tenant un smartphone ou une autre un pistolet, un doigt d’honneur, etc.

Des visuels originaux et cohérents

Sorti le vendredi 31 mai 2019, l’album de Skepta avait au total 3 clips sortis sur Youtube.

Le premier clip « Pure water » est sorti le 31 octobre 2018, le son était sorti avant en plein été. Un clip en noir et blanc composé d’une scène où Skepy est à côté d’une baignoire et des femmes faiblement vêtues. L’autre prise est tournée dans le noir dans un laboratoire pour développer des photos avec une lumière rouge sur celles-ci.

Skepta sort le clip « Bullet from a gun » le 26 mai dernier dont l’audio avait été lâché un peu avant. C’est là qu’on voit toute l’originalité du rappeur de Tottenham qui réside dans un élément : sa simplicité. En effet, le clip montre un plan fixe dans une station de métro londonienne (Camden Town) où Skepy rappe assis à côté d’une poussette.

Une vidéo qui renforce le côté aléatoire de la vie avec des va et vient de différents personnages qui s’assoient sur un banc et repartent ensuite.

Un coup de patron où Skepta n’a pas besoin d’un budget délirant pour exhiber des voitures de luxe ou des filles dénudées.

Son dernier clip est plus burlesque avec un braquage de banque dont il est l’auteur avec son gars Nafe Smallz. Une vidéo marrante où les deux chanteurs mettent tout le monde par terre et leurs confisquent leurs portables comme dans le film de Spike Lee “Inside Man” avec une prise d’otages.

Skepta est parodié avec une perruque aux longs cheveux et un chapeau pour couronner le tout. On voit que rien n’est vraiment pris au sérieux ce qui rend le tout drôle et peu réaliste. Lorsqu’il essaye de s’échapper et qu’il tombe nez à nez avec un policier, aucun ne se tire dessus et Skepta reprend sa cavale comme si de rien n’était, avant d’être coincé à nouveau.

Des featurings efficaces

Que ce soit sur son dernier album ou en dehors, Skepta a fait du featuring un de ses points forts. Bien qu’il soit excellent en solo, le fait de collaborer avec d’autres artistes le rend encore plus original et talentueux. En effet, lorsqu’il intervient sur le morceau d’un autre artiste, on voit à quel point il est polyvalent et capable de s’adapter au style de son interlocuteur.

Une bonne nouvelle lorsqu’on regarde son album où sur 13 titres, 7 comptent au moins un invité dessus. L’intérêt de ces collaborations est d’avoir une écoute intéressante où l’on ne sera pas lassé par toujours la même voix.

A titre personnel, mon feat préféré est « What do you mean ? » avec le talentueux J Hus, invité le plus célèbre sur son album.

Un projet maîtrisé de fond en comble par le boss du rap anglais. Ce n’est pas vraiment une surprise quand on voit la trempe de cet artiste. Cependant, on ne peut être que ravis d’avoir un MC d’un tel niveau qui garde son authenticité à travers les années.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here