Généralement, le public réduit l’influence du label Din Records à son principal artisan : Médine. Bien que l’aura du rappeur conscient irradie le label, il ne se limite vraiment pas à ça. Dans le label havrais, on retrouve bien entendu, Tiers Monde, ce rappeur qui a fait du matérialisme, l’esclavage moderne, mais également Alivor, dont le timbre de voix est si particulier, et même Brav, engagé dans l’altermondialisme. Le Havre, la Normandie, le Nord, c’est un esprit rebelle qui s’est emparé de ce label. Le label est chapeauté par le grand Proof dont on s’arrache les productions instrumentales jusqu’à Paris. Interrogé par Rap Ghetto, au moment du concert de Brav’, Tiers Monde déclarait à propos du label : “On ne peut pas dire que ce soit un passage obligé mais il est important. Mais Index de Colossale Music par exemple vient enregistrer chez nous. Ils se servent de l’expérience de Din Records pour avoir des conseils avisés par exemple de Proof. Il y a une scène au Havre qui est en train de se créer et c’est très bien.”

“Je viens du Havre où même la Mer fait la manche” Brav

L’engagement artistique et humain fait partie de l’histoire du label. En soutenant Médine, et ses acolytes, Din Records a permis à un autre Rap d’exister. “A chaque Rap son public”. Le Label n’est pas en recherche d’absolu. Aucun membre de la structure du Havre ne déclarera que son Rap vaut mieux qu’un autre. Mais dans le vacarme des douilles, des égotrips, et des vixens, le message pacifique de Din Records fait office d’épouvantail dans un monde livré aux corbeaux du mensonge.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here