C’est un véritable pari pour Tallisker ! La jeune chanteuse dévoilera le 14 février un EP aux influences persanes enregistrées entre Paris, New York et Téhéran. C’est la géographie des extrêmes autour d’une fine mélodie iranienne que la voix suave de Tallisker vient parapher en Anglais ou en Français. Le projet de Tallisker naît d’un hasard heureux. Un soir l’interprète de l’EP “Azadi” dévoile une reprise du titre iranien Gole Yacht. Aux pays des mollah, la musique est strictement réglementée. Et seuls quelques musiques traditionnels franchissent le cap de la censure. Mais le Gole Yacht de la chanteuse atteint des sommets sur le soundcloud iranien. Dans un pays déchiré entre l’appel 2.0 de la modernité, et le régime islamique, le seul au monde à avoir proclamé la souveraineté de Dieu dans sa constitution, l’intérêt d’une chanteuse talentueuse pour un titre traditionnel plus âgé que le République des mollah plaît aux iraniens. En Iran, la musique est un combat que des artistes mènent clandestinement dans les studios d’enregistrement de la capitale, Téhéran. Chaque note posée sur le papier est un appel à la révolte dans la vaste symphonie de l’interdit aux pays des canons qui chantent..

Tallisker n’est pas d’origine iranienne. Elle se lance alors le défi de parachever l’intérêt du pays de l’interdit en réalisant un projet aux différentes influences entre New York, Paris et Téhéran. Elle se rend en Iran et y découvre la politique de la censure. Elle revient avec le titre “Somewhere” qu’elle interprète en live à New York. Dans le climat de tension actuelle, c’est un hymne qui réconcilie les nations et qui n’a jamais rien demandé à la politique ni dans les propos ni dans les faits. Lorsque l’ambassade Française lui déconseille de retourner en Iran. Elle se trouve orpheline menacée sans doute pour avoir laisser entendre qu’entre iraniens, français et américains on est pas si différent que ça.

Malgré les quelques détails à régler avec son label, la chanteuse ne baisse pas les bras, et se lance dans la confection de son projet “Azadi”. Synonyme de liberté en langue persane, l’EP de Tallisker qui nous est arrivé entre les mains est comme un OMNI, un objet musical non identifié. Car sans vouloir spoiler la sortie de l’opus, il s’agit véritablement d’une île aux douces mélodies persane, avec un sens lyrical bien français qui empreinte au doute et à la mélancolie… C’est avec un véritable travail d’orfèvre et des échanges nombreux entre des artistes placés sur trois continents que va naître ce projet qui surplombe la création musicale qui en France se mord la queue. Les grands penseurs ont toujours été des aventuriers et des voyageurs. Si tu ne sais pas ce que se passe ailleurs comme peux tu comprendre ce qui arrive ici.

Le titre “Désir” ,désillusion d’un amour impossible est le premier extrait de l’EP “Azadi”, il a été dévoilé il y a quelques jours seulement. Illustration parfaite de l’oeuvre de la chanteuse, il réunit les cultures et rapproche les visions.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here