21.7 C
Munich

Gradur, SDM et Rsko révèlent le premier extrait du “Projet Kongo” !

Must read

ZEZ
ZEZ
C.E.O HELL SINKY, author, journalist, documentary

Le génocide au Congo, malgré sa gravité, a manqué de visibilité médiatique. Gradur, rappeur français d’origine congolaise, en collaboration avec SDM et RSKO, vient de lancer le poignant premier extrait du “Projet Kongo”. Ce projet musical intègre des sonorités américano-européennes fusionnées avec des rythmes africains, permettant ainsi aux auditeurs de réfléchir sur ce génocide méconnu et ses nombreuses victimes anonymes.

Gradur, SDM et Rsko révèlent le premier extrait du “Projet Kongo” !

Ce titre innovant mêle pop urbaine et influences multiculturelles. Gradur, SDM, et Rsko, reconnus pour leur polyvalence, tant dans le rap pur et dur que dans le chant mélodique, animent ce morceau avec brio. La bande sonore est signée par Mbengi Beats et Berry Prod, des maîtres de la production musicale. Mbengi Beats est connu pour son travail sur des hits comme “Yes yes yes” de Kalash Criminel, et “Gang Glo” de Gutti. Berry Prod, figure de proue de la scène musicale française, a notamment sculpté des succès tels que “Dolce Vita” de Booba et “VVV” de l’album “Ultra”. Sa récente collaboration avec SDM sur “Bolide Allemand” a également été très remarquée.

Gradur affirme avec conviction : “Jamais trahi, jamais retourné ma veste, c’est tout pour le gang, cela j’en fais la promesse”, tandis que SDM rajoute avec intensité : “Elle pète un plomb, je monte en pression, j’ai du shit et de la beuh sur la pesette / 9 millimètres toujours précis, c’est moi qui appuie, c’est lui qui décide.”

Ces artistes, véritables ambassadeurs de la culture franco-congolaise, brillent par leur audace et leur authenticité. Le clip, réalisé par le talentueux Mateo Da Silva de Digital Nak, a été tourné en Afrique, capturant l’essence de la vie locale tout en mettant en lumière ces artistes au milieu des autochtones. Mateo Da Silva est également célèbre pour avoir dirigé des clips visuellement captivants comme “Bécane” de Yamé et les collaborations remarquables entre Omah Lay et Ninho, et entre ce dernier et Lil Baby.

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

You cannot copy content of this page