“La Marquise” est un bar ambiance “After Work” qui se trouve rue Jean Pierre Timbaud au cœur du quartier de Parmentier. Il faut savoir que jusqu’à la fin des années 90′, Oberkampf était véritablement un quartier “indolore et incolore” pour tout ce qui concerne les sorties. L’embourgeoisement du quartier de Bastille plus bas sur la carte a poussé une certaines population à développer ce quartier. Depuis la fin des années 10′, Parmentier et Oberkampf, ressemblent au Bastille des 00′. Quant à Belleville, elle accueille les nouveaux hipster fatigués des bars trop “connus” de Parmentier-Oberkampf.  La rue Oberkampf se présente désormais comme une succession de petits bars de qualité diverse avec un “Nouveau Casino” en plein centre qui accueille les clubbeurs fatigués de dépenser leur énergie dans des buveries sans concession. L’International qui vient de refaire sa programmation et le 1999 font aussi partie de ces lieux ouverts tard qui tentent de faire oublier le “824”, l’antre du camion bazar, le club le plus “cool” de la capitale l’année dernière.

Comme la plupart des bars de la rue Jean Pierre Timbaud, “La Marquise” est un bar sans vraiment de prétention. Vous n’y retrouverez ni DJ Maintstream genre David Ghetta, ni la crème de la scène electro parisienne (même si elle est véritablement fauchée). Au niveau de la programmation musicale, vous trouverez non seulement une musique “piloté par mp3” ultra mainstream mais de temps en temps, la programmation passe aussi par le “Has Been” le plus complet. Shakira, “Still Dre”, Sean Paul sont autant de sonorités usés par des siècles de radio que vous retrouverez à “la Marquise”.

Mais attention, remettons les choses dans l’ordre… “La Marquise” n’est une boite de nuit, ni un club, et n’a jamais eu la prétention de l’être. C’est un lieu idéal pour passer un bon début de soirée jusqu’à une heure ou deux heure du matin avant d’aller dans un véritable club. Tout d’abord, la fréquentation du club assez hétéroclite qui va de la population estudiantine jusqu’au trentenaires décomplexés par la fête est plutôt sympathique. Elle est ouverte, discute, et n’est pas victime du parisianisme arrogant qui fait passer des soirées en regardant les autres de travers et en ricanant sur eux. Le personnel du bar est également plutôt agréable. Les consommations sont au prix du quartier. Il faut compter pour un “Rhum maison” un peu moins de 6 euros. Disons qu’avec 30 euros, vous pourrez passer une soirée plus qu’agréable dans ce club sans vraiment regarder votre porte monnaie.

Puis la musique, même si elle peut être fatigante par moment, peut également un bon moyen de délirer entre amis. Il vaut mieux y aller à 3 ou 4. Messieurs, ou plutôt, les KSOS adeptes des missions “dragues” à deux, ce club vous conviendra pas, comme aucun club d’ailleurs. L’heure, l’époque n’est plus à la chasse mais à la rencontre.

Bon début de soirée ! Seul ombre au tableau, le bar peut être privatisé. Si vous tombez sur un groupe cool c’est génial. Mais ça peut être cauchemardesque.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here