L’hiver n’est pas du goût de tous. Entre le froid, la pluie et le désastre sociale provoquée par Emmanuel Macron, tenace mais un peu fou comme tous les monarques, Winter is Sad. Alors au lieu de marcher le visage blême et maladif dans un Oberkampf ou un Belleville vidés par la grève et livrés à des autochtones peu flatteurs, le parisien préférera sans doute allumer son poste en évitant les conneries et allumer Netflix. Malheureusement, le service de streaming américain a été quelque peu inondé d’innombrables conneries liées aux fêtes de Noël. Alors on chercher dans ses souvenirs…

Jordskott est une série suédoise qui a été diffusée sur Arte en 2015. La plupart des amateurs de polars connaissent la force du grand nord dans ce genre d’exercice. L’exemple le plus flagrant de ce talent scandinave pour le Polar demeure incontestablement la série Millénium de Stieg Larson avec les aventures de la fabuleuse Lisbeth Salander. La série Bron a elle aussi adaptée en France (Le Tunnel).

Le pitch de Jordskott est toutefois assez classique. Une femme, inspectrice de Police à souhait, se rend dans son village natal après la mort de son père. Elle se retrouve face à une affaire de disparition d’enfant qui lui rappelle la disparition de sa fille 7 ans auparavant. Cocktail explosif où se mêlent des sentiments très contradictoires, Jordskott prend d’un coup une tournure fantastique et écologique. Rien ne peut arrêter une Nature vengeresse qui rend coup pour coup à l‘Homme ses excès contre ce qu’il a vu naître. La série suédoise très portée sur l’écologie fait de la Nature un personnage à part entière en mettant en scène des images fabuleuses autour d’une forêt ultra flippante. Allégorie de la vie dans un contexte où l’homme est uniquement gouverné par son avidité ou au mieux par ses sentiments, Jordskott est un petit chef d’oeuvre qui se laisse regarder comme un paysage à travers une fenêtre.

Pour sa série, Henrick BJorn a choisi des acteurs sans aucune réputation internationale mais qui brille par un professionnalisme à couper le souffle. Moa Gammel dont la distance avec la caméra et le côté glacial est en totale adéquation avec ce flic à la suédoise qui ressemble en tout point à l’héroïne de la série “Le Tunnel” en France. Mention spéciale aussi à Richard Forsgren dont la bonhomie est presque risible. Un Mr Bean à la Suédoise avec un courage insensé.

Jordskott est un voyage dans les légendes suédoises, et l’allégorie d’une planète qui finira par nous rendre tous les coups que nous lui avons porté.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here