21.8 C
Munich

Le RN au pouvoir : Qu’est ce que ça va changer ?

Must read

ZEZ
ZEZ
C.E.O HELL SINKY, author, journalist, documentary

À l’aune de la crise identitaire en France, au début des années 2000, la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour des élections présidentielles de 2002 a entraîné le soulèvement de la jeunesse et de tout ce que la France connaît de progressistes. Des centaines de milliers de personnes se sont rassemblées à Paris et en province pour crier leur haine du Front national. Plus de 20 ans plus tard, tandis que Emmanuel Macron a dissous l’Assemblée nationale dans la panique générale, le Rassemblement National de Marine Le Pen et Jordan Bardella n’a jamais été aussi proche du pouvoir.

Si une certaine jeunesse promet de résister jusqu’au bout aux soubresauts nationalistes du RN, on a appris que 32 % des jeunes votants (18-24 ans) ont voté pour Jordan Bardella aux européennes. C’est sensiblement plus que la moyenne nationale. Les premiers sondages donnent le RN vainqueur aux élections législatives qui auront lieu dans 3 semaines. Mais que va changer le Rassemblement National dans la vie quotidienne des Français et des jeunes Français en général ? C’est le sujet.

L’immigration : la fin du “droit du sol” et la fin des allocations !

Lorsque le RN s’appelait le FN, l’immigration était déjà dans le collimateur du leader de l’époque : Jean-Marie Le Pen. On connaît Jean-Marie et ses dérapages incontrôlés. Sa fille, Marine, beaucoup plus sage, a entamé le processus de dédiabolisation du Front. Mais qu’en est-il de son programme ?

Le RN veut mettre fin au “droit du sol” pour rétablir le droit du sang. Cette distinction juridique a des implications philosophiques importantes. Dans une thèse subjective de la nation, on considère que la nation française est composée de tous ceux qui défendent les mêmes valeurs et ont une histoire et un héritage communs. Les Français d’origine algérienne, par exemple, ont une véritable histoire avec la France. Dans cette conception, on peut devenir français. Cette théorie implique le droit du sol.

Dans une conception strictement objective de la nation, qui est presque raciale, on ne peut devenir français que par héritage ou par alliance. Le retour au droit du sang serait un retour en arrière important dans la conception que nous avons du vivre ensemble. Et plusieurs dizaines de milliers d’immigrés seraient rejetés de la nation au motif qu’ils ne descendent pas des Français.

Aussi, le RN, tout comme le FN, a toujours popularisé l’idée selon laquelle les étrangers seraient en France pour profiter des “minimas sociaux”. Pour répondre à cette idée reçue qu’ils ont eux-mêmes popularisée, le RN réserve l’attribution des minimas sociaux aux seuls Français ou aux étrangers ayant vécu plus de 5 ans sur le territoire national. Le RN compte arrêter “l’appel d’air” que ses dirigeants critiquent depuis des années. En revanche, la plupart des nouveaux arrivants en France, souvent dans un état de détresse économique, pourraient avoir des conditions de vie innommables.

Une France sécuritaire !

Le rétablissement des peines plancher et la fin des aménagements de peine jetteraient un grand nombre d’individus en prison. Les prisons sont surchargées, le RN promet d’en construire encore plus. C’est encore une fois une conception de la justice qui l’emporte sur une autre. Avec les peines plancher, le pouvoir d’appréciation des faits du magistrat s’efface devant un certain automatisme des sanctions. Une justice aveugle qui pourrait frapper de la même manière des délinquants placés dans des situations très différentes. De plus, la sévérité de la justice n’a jamais été synonyme de sécurité. Aux États-Unis, la peine de mort n’empêche pas les États qui la pratiquent de connaître une criminalité importante. La justice peut être persuasive, mais elle doit aussi permettre aux délinquants de se réinsérer dans la société.

Autre sujet de débat, la présomption de légitime défense pour les policiers dans le cadre de leurs opérations. Il s’agit d’une demande des syndicats de police à chaque fois qu’une affaire de violences policières apparaît dans l’actualité. Attention, une présomption de légitime défense ne signifie pas que “les agents de la police judiciaire” pourraient tirer impunément sur n’importe qui. En revanche, en cas de litige entre des agents et “des délinquants supposés”, la charge de la preuve pour établir ces violences incombe aux délinquants et pas aux policiers. Pour schématiser, si vous avez des problèmes de violence avec la police, c’est à vous de le prouver. Ce n’est pas au policier de prouver son innocence.

Un programme économique flou

Le programme économique du RN, tel qu’il a été présenté en 2022 dans la liste des 22 propositions de Marine Le Pen, est un peu flou. On parle d’exonération d’impôts pour les moins de 30 ans, de dénoncer des accords de libre-échange injustes pour la France. Mais tel qu’il apparaît, le programme économique du RN semble s’apparenter à des vœux pieux plus qu’à un réel engagement.

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

You cannot copy content of this page