dav

Le rap américain est né dans les soirées de DJ Kool Herc. A cette époque, le Bronx brûlait au sens littérale du terme. Jusqu’à une époque très récente, le rap français était plus porté sur le fond que sur la forme. Pourquoi cette exception culturelle française ? Peut être parce que la musique en France a toujours réussi à s’embarrasser avec les mots. Les célébrités en France s’appellent Brassens, Brel, ou encore Piaf. Aux Etats Unis, terre du Jazz, du Blues et du Rock, le ton a été mis dès le départ sur le mélodie.

Felhur est un prof de français et de philosophie. C’est aussi caricatural de penser que rien ne le prédestinait au rap que d’imaginer que les gosses de quartiers sont destinés au Heps. Sa rencontre avec le beatmaker Andro (Champion français de beatbox) donnera naissance à l’EP longue vie dispo depuis le 26 juin.

On peut vraisemblablement classer la musique dans le Troll Rap. C’est avec ironie, sarcasme et peut être la nostalgie du vide, ou autrement dit le nihilisme que le groupe assoit sa rhétorique. Un rap qui prend un Game gonflé aux égotrips quelques fois forcés à contre courant. Un rap différent qui sort des sentiers battus ? Trop peut être ? Non car le salaire de la différence : c’est la réaction. Qu’on les aime ou qu’on les déteste, ce groupe se fera entendre

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here