En reprenant dans “Tu T’en Gueleche” un expression typiquement africaine, Moonaya resplendit et marque le retour de la véritable femme africaine. Il y avait semble t-il une règle dans le monde de la mode qui excluait des podiums les femmes voluptueuses leur préférant les femmes aux formes les plus fines. Depuis plusieurs années, des artistes de renommé internationale comme Nicki Minaj, JLO, ou plus récemment Cardi B ont fait évoluer les mentalités. Cette image de la femme sans forme on n’en veut pas. Moonaya, artiste beninoise, fille de la Terranga, fait partie de ces femmes qui refuse le diktat inéluctable du monde médiatique. Dans la forme, Moonaya marque le réveil de la femme qui veut se montrer telle qu’elle et pas comme l’homme reverrait de la voir.

Dans le fond également… Moonaya est quelque peu révolutionnaire. Car elle ne se contente de déployer sa mentalité féministe, elle marque également le réveil du continent africain. En reprenant l’expression “Tu t’en Gueleche” elle semble dire que l’Afro peut se passer de la Pop occidentale pour exister. Sidiki Diabaté, DJ Arafat, Fally Ipupa sont passés par là. Désormais on écoute de l’Afro en tant que telle, sans qu’il est nulle besoin de l’enjoliver dans des décors occidentaux qui feront oublier aux voyageurs autochtones que le titre est “made in Africa”.

On pourra détester ou adorer Moonaya reste que la jeune femme brandit bien haut les valeurs et la culture africaine comme une lueur d’espoir au milieu de l’obscurité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here