Dans l’imaginaire collectif, le rap est généralement considéré comme une musique belliqueuse dont les sujets de prédilections tournent principalement autour de la violence, de l’argent, du sexe et de la drogue. Bien évidemment, il ne se résume pas uniquement à cela. 
Les rappeurs savent également se montrer sensibles et doux, notamment lorsqu’il s’agit d’aborder le sujet de la mère; véritable figure intouchable au sein de cette culture. De Pit Baccardi à Iam, en passant par Oxmo Puccino ou encore 2pac, nous allons aborder le sujet de la figure maternelle au sein du hip-hop.

Pit Bacardi, rappeur français emblématique, aborde dans son classique « Si loin de toi » les sentiments de tristesse, de désespoir et de déchirement que lui procure l’absence de sa mère décédée. « Si loin de toi, je suis si seul, tu me manques… Maman… », il poursuit « Un soir tu m’as pris dans tes bras, en m’disant ‘je t’aime fils’, j’ai plissé les yeux collée ma tête sur ton torse, c’que j’ai ressenti au moment où du bruit au balcon m’réveilla, en fait, c’n’était qu’un rêve… »
Les sentiments se bousculent, entre amour, mélancolie, nostalgie et gratitude… Ce titre, très intime et foncièrement triste, donne envie de verser sa larme, à moins d’être totalement insensible… Ceux qui ont encore leurs mamans en vie se rendent compte à travers les mots de Pit à quel point ils ont de la chance. Et ceux qui ont malheureusement perdu leur mère s’identifient aux mots forts du rappeur.

Dans le titre « Une femme seule », Iam aborde, comme le titre du morceau l’indique, le quotidien d’une mère célibataire devant élever ses enfants sans argent. Le récit est poignant.
« La nuit dans sa chambre elle se cachait pour pleurer, elle travaillait, faisait deux jobs en même temps, pour pouvoir payer des vêtements décents à ses enfants… »
[…] « Le courage et la sagesse rare d’une femme seule… ».
Les mères célibataires ayant des enfants à charge, vivant dans des conditions précaires ou non, peuvent se reconnaitre dans le personnage féminin dépeint par Akhenaton, et les autres ne peuvent qu’être touchés par la force et l’authenticité des paroles. Ce morceau est particulièrement fort, sans doutes l’un des plus puissants d’Iam en terme d’émotions…

Dans son hymne aux mamans bien nommé « Mama Lova », Oxmo Puccino rend hommage à toutes les mères. À leur courage, leur amour, leur ténacité face à l’adversité, aux valeurs qu’elles inculquent à leurs enfants… 
« Dis moi combien de femmes es-tu sûr d’aimer toute ta vie ? Ou sur la tête de qui les frères te jurent tous qu’ils ont raison ? » […] « Je serais là, t’aimerais jusqu’à la fin de ma vie »…
Le morceau, aussi bien textuellement que musicalement, fait chaud au coeur… Le côté groovy, allié aux paroles profondes et sensées, redonne le sourire… Oxmo Puccino, en plus d’être un excellent interprète, est un parolier exceptionnel, surtout lorsqu’il s’agit d’aborder les sujets essentiels. Il le démontre avec brio dans cette magnifique chanson…

Le légendaire et défunt 2pac, dans son désormais culte « Dear Mama », nous narre l’amour qu’il éprouve pour sa mère, les problèmes d’addictions aux drogues (en question le crack) qu’elle rencontra, les conditions extrêmement précaires dans lesquels 2pac et sa maman vécurent dans la jeunesse du rappeur… « Ain’t no woman alive that can take my mama’s place »/« Il n’y a pas une femme sur terre qui peut prendre la place de ma mère »…
« And even as a crack fiend mama, you always was a black queen, mama »/« Et même en étant accro au crack, mama, tu as toujours été une reine noire, mama »
Le rappeur, dans ce sublime titre, exprime toute la gratitude qu’il ressent à l’égard de sa mère, célibataire et devant élever « two bad kids on her own »/« deux salles gosses toute seule »…
Le rappeur fait alllusion à sa demi-soeur et lui… 
« Cause when I was low you was there for me, never left me alone because you care for me »/ « Parce que même quand j’étais au plus bas tu étais là pour moi, tu ne m’a jamais laissé seul parce que tu tenais à moi… »
Magnifique et plein d’espoir, le titre procure des frissons. On rentre dans l’intimité de la relation entre 2pac et sa mère, et même si l’on n’a pas le même vécu chargé, on ne peut que s’identifier à ses dires si l’on aime sa mère et que l’on tient à elle…

Des rappeurs français comme Dosseh ou Ninho ont plus récemment eux aussi rendu hommage à leur mères… Et les américains XXXtentacion (R.I.P.) ou encore Vinnie Paz aborde régulièrement ce thème dans leurs chansons… Il y a également le cas d’Eminem, mais il s’agit d’un cas à part, tant sa relation avec sa mère s’avère être destructrice et conflictuelle selon les dires du rappeur…

En somme, les mères, à l’instar des « mamas italiennes » dans les films de gangster, demeurent des entités presque sacrées, intouchables, au sein de la culture hip-hop. En effet, les rappeurs, très souvent élevés seuls par leurs mamans, leur rendent souvent brillamment hommage, et les mettent, à juste titre, sur un grand piédestal… Une belle preuve d’amour et de sensibilité dans un genre musical trop souvent injustement stigmatisé…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here