L’avenue Denfert Rochereau pue la mort. Entre quelques œuvres ecclésiastiques, un hôpital, et des façades décrépies, cette avenue qui relie Port Royal à Denfert Rochereau était le calvaire du promeneur du XIV arrondissement.

L’absence de vie et donc paradoxalement un sentiment d’enferment pouvaient vous envahir en approchant ce chemin du silence dans un quartier qui a appris à revivre. C’est vrai qu’en bon quartier résidentiel pour “petit bourgeois” parisiens, le XIV n’est pas vraiment le lieu idéal pour découvrir Paris. Ce n’est pas un hasard si les Catacombes sont sa principale attraction touristique. Cependant dans certains de ses recoins pas très loin du Parc Montsouris, il y a de quoi faire de belles découvertes.Le XIV se distingue surtout pour son “activisme” dans l’urbanisme.

Les “Grands Voisins” sont nés d’une idée un peu révolutionnaire. L‘Hôpital Saint Vincent de Paul était voué à la destruction. Plusieurs associations et notamment Aurore ont décidé avec l’appuie de la Mairie (PS) de s’approprier le lieu. L’Hôpital accueille aujourd’hui des migrants “autant qu’elle le peut” car pour ceux qui se sont intéressés à la question le flux est devenu très difficile à maîtriser pour le corps associatif en l’absence de réaction réelle de l’Etat.

Ce n’est pas tout “Les Grands Voisins” c’est un également un lieu autogéré ou plusieurs associations tendances écolos laissent s’évanouir leurs idées avant-gardistes. On trouve de tout. Une boulangerie originale, un restaurant primé par un article dans “Le Monde”, et même une petite association qui vous permet de floquer des T-Shirt. Toutes les semaines, les “Grands Voisins” organisent des événements à prix solidaire ou gratuit y compris des DJ Set (qui selon moi … ne sont pas au Top seul problème). C’est un espace de vie bâti dans un lieu qui n’a connu que la mort.

Si tout ceci vous paraît un peu “bobo”, il faut y réfléchir à deux fois. Toute notre société entière est bâtie sur la recherche du profit et l’appât du gain. L’acte militant des “Grands Voisins” bien qu’idéaliste c’est de revenir sur tous les acquis de nos sociétés contemporaines.

Par exemple, en entrant dans ce lieu qui a été “fabriqué” par les voisins (et aussi quelques entreprises privées) avec des matériaux de récupération, en goûtant à leur nourriture débarrassé des “surplus”, vous vous rendrez compte qu’aujourd’hui on gâche beaucoup pour rien.

Autre exemple, en effectuant ce brassage de population extraordinaire entre migrants, membres du corps associatif, visiteurs de “toute nature”, en créant un engouement autour d’événements, ils prouvent aussi que “aussi loin et différent que soit l’autre, l’autre est un autre moi même”.

La révolution des “Espaces” comme “Les Grands Voisins” c’est surtout de réconcilier l’homme avec lui même, et peut être de montrer qu’une autre forme de “marché” est possible.

Sans doute ne changeront-ils pas le monde ! Mais ils ont transformé l’avenue Denfert Rochereau.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here