Au commencement, Sevran était loin d’être la capitale de la Trap. A l’époque des skyblog, un dénommé Yazou a écrit les lettres de noblesse de la ville. Il faudra ensuite attendre plusieurs années avant qu’un nouveau rappeur resurgisse de nulle part. Dernier rappeur sorti de Sevran, Da Uzi, prévoit de réaliser une mixtape regroupant tous les rappeurs de Sevran même si rien n’a été confirmé pour l’instant. Kaaris ne fera pas partie de l’aventure pourquoi ?

La mixtape de la discorde !

Sevran semble moins calme qu’à l’accoutumé cette semaine. Il n’y a pas de fumée sans feu. Certaines rumeurs commencent à arriver aux oreilles des internautes. Selon toutes vraisemblances, Da Uzi et son manager préparaient un projet autour de Sevran un peu comme Sofiane l’avait fait pour l’ensemble du 93 avec l’album 93 Empire. Il est vrai qu’aujourd’hui avec l’ensemble des artistes qui peuplent cette contrée, le projet est plus que réalisable. Seul ombre au tableau, Kaaris considéré comme l’un des fondateurs par le grand public ne semble pas avoir été invité.

Après des jours entiers de suppositions et de faux semblants sur les réseaux sociaux, la polémique vient de plusieurs post en story de Kaaris. Tous les rappeurs de Sevran vont répondre aux post avant que Kaaris ne fasse une mise au point.

Booba sort Kaaris de l’ombre ?

C’est Kaaris qui découvre l'”Or Noir” à Sevran. Cet “Or Noir” qui irrigue la ville des années durant c’est la Trap ! Directement importé du Sud des Etats Unis, héritier direct du Dirty South, la Trap n’enchante guerre les gardiens du temple mais son succès est généralisé surtout chez les plus jeunes. Tandis que la doublette entre le producteur Therapy et Kaaris fait l’événement au cours de cette année 2013, l’un des derniers représentants de la génération 2000 s’approprie le nouveau phénomène.

Depuis ses débuts avec “Temps Morts“, Booba a toujours su anticiper les tendances. C’est ce qui explique sa grande longévité. Souvent c’est en regardant l’Amérique à partir de son QG en Floride que le DUC joue les oracles d’un Rap de plus en plus puissant dans les bacs. C’est bien Booba qui prend Kaaris sous son aile, et lui offre deux featuring. Le titre “Kalash” est encore l’un des plus gros titres Trap que la France n’ait jamais connu. Les deux rappeurs featent également sur LEF.

Quelques années plus tard, les rappeurs se déchirent sur les réseaux sociaux avant d’en venir aux mains à Orly et de passer un mois en prison. Tout au long de l’année 2019, ils sont allés de provocations en provocations. Leur clash a failli finir dans un octogone.

Da Uzi : Le début des problèmes !

Après une entrée en matière avec “Mexico“, Da Uzi a dévoilé son album “Architecte” avec une révolution totale au niveau du style. Son dernier album est un véritable voyage dans tout l’univers de la musique urbaine de la Trap, à la chanson urbaine. Le rappeur n’a jamais vraiment eu de problème avec Kaaris. Les deux hommes sont mêmes plutôt proches. En interview chez Mehdi Maizi, Da Uzi confirme l’influence de Kaaris qui a été l’un des initiateurs à Sevran.

Mais Da Uzi et son manager ont peut être très mal “interprété” le message de Kaaris. Car Da Uzi repartage un message de son manager assez cruel pour l’interprète de “Le Bruit de Mon âme“. Le Manager de l’architecte prétend que Sevran n’a pas toujours été connu grâce au rap. Sans citer expressément la grande criminalité, le rappeur parle des liens des hommes de Sevran avec plusieurs plaques tournantes de la drogue en Europe. Le manager du Uzi rappelle que s’il y a un tel engouement autour des artistes de Sevran c’est surtout parce que les titres de tous les artistes de cette génération sentent le vécu. C’est dans ce rôle de “témoignage de la minorité muette ou blâmée” que le Rap en France a toujours été présentée. Apparemment la déclaration de Kaaris a mis le feu aux poudres.

Booba proche du 13 Block !

En 2015, Kaaris donne un coup de pouce au groupe 13 Block qui commence à faire entendre de lui. Les rappeurs font une apparition sur le morceau “Vie Sauvage” de Kaaris. Ils s’exprimeront à ce sujet dans le magasine Yards : « C’est pas le morceau qui a rendu notre carrière sérieuse en tant que groupe. Le morceau n’a pas assez tourné, il y a des gens qui ne connaissent pas ce son-là. Mais ça a poussé le truc, d’ailleurs le label [Hot Def Records, structure dans laquelle ils sont entourés de beatmakers] s’est créé vers cette période. En fait, on ne connaissait rien au business de la musique, on savait juste écrire, donc ça nous a aidé à nous concentrer là-dessus. On a juste pris cette force-là, à-côté ça ne nous a pas apporté de buzz ou de motivation en plus. Mais c’était un plaisir d’être sur un gros album, puis c’est un truc en plus dans le CV. Simplement, c’est pas une fin en soi

Et ils reviennent sur le rôle clé de Kaaris dans le succès qu’a connu la ville :  C’est lui qui a mis un peu de lumière sur le rap sombre et sur la ville. Sans lui ça aurait peut-être été plus difficile de faire le rap qu’on fait et de marcher. Avant ce rap était un peu dénigré, il n’y avait que Booba qui y arrivait. Maintenant, les rappeurs hardcore sont appelés pour des showcases, ils vendent leurs CD. »

Quelques années plus tard, Zed du 13Block réalise un énorme featuring avec Booba sur le titre “Jauné” sorti il y à peine quelques semaines. En réaction à la déclaration de Kaaris, les membres du 13Block sont implacables. Zed, qui précise : «Nous c’est Stavo qu’on remercie pour les travaux, poto» et de Oldpee«Toi on sait pas t’es qui poto, laisse les “travaux”, c’est nous ça». Le 13Block a toujours été proche des frères ennemis à la fois mais la déclaration de Kaaris a clairement mis le feu aux poudres.

Maes : Le Pote de B2O !

Ce rappeur ne doit absolument rien à Kaaris. Quelques temps seulement après la sortie de “Vie Réelle 2.0“, le rappeur fait une entrée tonitruante dans le rap avec l’album “Pure“. Cet opus est sans doute le “Chronic 2001” de Maes, Chacun des titres de l’album sont “radio-compatibles“. C’est la renaissance du gangsta Rap. Et sans doute le featuring avec Booba sur l’énorme titre “Madrina” en hommage à Griselda Blanco a beaucoup aidé. Le titre culmine aujourd’hui à plus de 24 millions de vues sur YouTube. Les deux hommes deviendront même de véritables amis. Il est l’un des rares rappeurs qui échangent des politesse avec Booba sur les réseaux sociaux.

Lorsque la tension est à son comble entre Booba et Kaaris à quelques mois de l’organisation de l’octogone, l’interprète de “Mama” choisit clairement son camp et pour des raisons évidentes. A sa décharge, on peut dire que depuis ses débuts jusqu’à la sortie de “Les derniers salopards“, opus qui comprend un featuring avec Booba sur “Blanche“, le rappeur n’a jamais rien reçu de Kaaris.

Sa réaction après les story de l’interprète de “Or Noir” est évidente alors. La sentence du rappeur qui lui aussi a un lourd vécu car enfermé à Fleury avant la sortie de “Pure” paraît presque fatale, il a tout juste déclaré que :

Kaaris : Un rétropédalage ?

Un audio de Kaaris vient de fuiter sur les réseaux sociaux. Oui, le rappeur a mis le feu aux poudres et il a provoqué des réactions en chaîne jusqu’à celle de Kalash Criminel qui est arrivé en soutien à ses côtés. Mais apparemment il ne s’est absolument pas fait comprendre. A sa décharge, les story laissés par Kaaris sur son compte Instagram laisse place à l’interprétation. Dans un audio plein de sagesse, il calme la situation à Sevran qui pouvait réellement s’envenimer. Car si les principaux protagonistes de l’affaire restent assez pacifiques, les réseaux se sont emparés assez sérieusement de l’affaire surtout autour de Sevran, et ils poussent clairement les rappeurs à la contestation.

Quoi qu’il en soit Sevran est encore un exemple de la bipolarité qu’ont imposé Booba et Kaaris. Leur aura irrigue toujours le rap. Mais il n’y a ni East Coast ni West Coast en France. Il y a des villes, des quartiers, et des immeubles. Les avis sont partagés, les quartiers aussi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here