Vendredi dernier, Maes invitait le fondateur du 92i, et grand Pope du Rap français, sur son titre “Madrina”. Avec une production instrumental signée Denza aux accents latino en guise de base, les deux artistes gangsta Rap qui maîtrisent le vocoder à merveille ont rendu un son assez “easy listening” et presque dansant. Moins connu que Booba, Maes a fait sensation avec une série de singles suite à sa mixtape “Vie Réelle 2.0“. Avec “Avenue Montaigne”, “Billets Verts”, et “Pack M” il a déroulé son flow dans plusieurs genres : du son typiquement club, au son Trap en passant par le titre plus vaporeux. Il est désormais de coutume pour les rookies de prouver qu’ils sont à l’aise sur tous les styles.

Le rappeur du 92 n’a pas l’habitude de collaborer avec des artistes de Sevran où réside son nouvel ennemi de toujours Kaaris devenu “cible” principale depuis le déclin de Rohff. Avec une série de Punchline intéressantes, les artistes ont montré toute leur complémentarité sur ce titre. Le titre s’intitule “La Madrina”. Mais qui est “La Madrina” de Booba et Maes.

Le vrai nom de La Madrina est Griselda Blanco. Cette Colombienne est loin d’être une “Tchouin”, ou une “Bimbo”, elle est l’une des trafiquante de drogue les plus sanguinaires de Colombie. En l’espace de quelques années, la petite pickpocket de 14 ans deviendra l’un des pontes du Cartel de Medellin, et accessoirement le mentor de Pablo Escobar. Elle est également surnommée la Veuve Noire.

La carrière de la jeune femme commence à 20 ans. A cette époque, Griselda Blanco qui a quitté le foyer à 14 ans est obligé de se prostituer. C’est son premier mariage avec Carlos Trujillo qui va la sauver de la misère. Elle aura trois enfants avec lui. Dans les années 70′, c’est avec son deuxième mariage avec Alberto Bravo qu’elle se fait une place dans le Trafic de Cocaïne. S’ensuivra une longue carrière dans la pègre. Au sommet de sa carrière, en tant que Madrina, elle a cumulé près de 80 millions d’euros par mois, tandis que sa fortune personnelle était estimée à 2 milliards d’euros.

Ce qui caractérise La Madrina c’est d’abord sa folie meurtrière. Les autorités ont relié près de 40 meurtres à la marraine de Pablo Escobar. Et un documentaire “Cocaïne Cowboys” est par ailleurs sorti sur le sujet. Il fallait éviter de croiser le chemin de la femme de la C, et encore plus de la vexer. Selon les témoignages des autorités, elle aurait assassiné un enfant de 2 ans dans le but d’atteindre son père.

L’autre grande caractéristique de la patronne du crime à Miami est d’avoir assassiné tous ses maris. Ouvertement Bisexuelle, elle est sortie de la misère grâce à ses unions. Et à chaque fois, sa colère ou sa raison l’a placé en situation de tuer son conjoint. Sa folie meurtrière est légendaire. C’est justement ce qui la perdra. C’est en s’attaquant à une des descendantes de la famille Ochoa (autre famille importante dans le trafic de C) que Griselda Blanco fera face à une véritable chasse à l’homme. C’est cette Madrina qui a inventé le mode opératoire d’assassinat à moto à 2 (l’un conduit, l’autre tire), et c’est exactement de cette manière qu’elle perdra la vie en 2012.

Un biopic lui étant consacré sous forme de téléfilm avec JLO est en préparation sur HBO, tandis qu’on raconte que Catherine Zeta Jones s’est vue proposer le même rôle pour une série diffusée aux USA.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here