Sofiane a connu une carrière à double détente. Avant l’album “Je suis passé chez So“, le rappeur avait rédigé ses “Blacklist” 1 et 2 impressionnant toujours plus les insiders mais n’obtenant pas gain de cause chez le grand public. Certains disent que l’idée des freestyle #JesuispasséchezSo nous viennent d’une grosse tête à Daymolition mais rien n’a été confirmé. Pendant près d’un an, Sofiane scelle le sort du Rap en Français en Freestyle. Et tout ce qui connaissent, le fier rappeur d’origine algérienne savent qu’il est passé maître dans cet art

Comme il le dira lui même à la fin du morceau “Tout le Monde s’en Fout” : “Voir les regards changés je pensais que c’était l’épilogue, ça ne se comptait pas en année, ça se comptait en épisodes“. Dans cette assertion, Sofiane un peu revanchard revient également sur la futilité du succès. Sa “Lettre à un jeune rappeur” n’était pas en deçà de son “93 Empire” avec Kalash Criminel mais il faut accepter les règles du jeu. Fianso sort alors “Bandit Saletés” et “Affranchis Music” qui marque la fondation d’un label à son nom.

Il signe deux espoirs du Rap français Soolking et Heuss L’Enfoiré, et quelques beatmakers comme Zeg P, et Diaz qui tournent partout en ce moment. En tant que producteur, ou en tant que rappeurs, Fianso n’a désormais plus rien à prouver. Et son projet “93 Empire” sur le modèle des compilations “Première Classe” et “Hostile” prouve qu’il est à l’heure d’aujourd’hui l’un des seuls rappeurs à faire l’unanimité. Nul n’est prophète en son pays, peut être, mais Fianso réunit le 93sous le drapeau” et place de jeunes rappeurs aux côté des monuments de NTM.

L’homme ne s’arrête pas là puisqu’il convoite une carrière au cinéma. Il fait ses débuts avec la pièce “Gastby Le Magnifique” puis se retrouve dans une série originale de Canal + “Les Sauvages” dans lequel il tient les premiers rôles. Son rôle est loin d’être anecdotique et Fianso fait preuve d’un professionnalisme à couper le souffle.

Puis quelques temps difficile, le rappeur ne supporte pas le côté bling bling du star system. L’authenticité et la sincérité ont toujours fait partie de son vocabulaire. Il est attaqué sur les réseaux sociaux. Le plus logique était alors de revenir à la source : les freestyle je suis passé chez So. Il sort le numéro 12 et annonce : “Maintenant qu’il ont vu mon c*.*, ils vont voir mon oseille“. Puis quelques jours plus tard, il rend hommage aux pays de l’Est dans le clip “Des Malades“. Brutalité et lyricisme on retrouve le Sofiane dans son plus simple appareil entre finesse et agressivité.

Il y a plusieurs heures, il a lâché un freestyle sur Twitter, qui commence sur : “Je force le barrage sur la frontière”. Il tagge aussi #lesautrescitésdeurope. Il est incontestable que Sofiane prépare un nouveau projet vu son degré d’activité. Mais envisage t-il de faire un “#JsesuispaséchezSo” européen ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here