Un remix du morceau “Bang” vient de fuiter sur la toile. Il a été dévoilé sans l’accord d’Eminem. Et depuis les dossiers s’accumulent pour le rappeur. Dans ce morceau censé être la version originale du titre “Bang“; il s’en prend un peu à tout le monde sans vraiment calculer ce qu’il fait. Première cible de choix du patron de Shady Records, Machine Gun Kelly

Toujours est-il que dans le morceau en featuring avec Conway, Eminem bourrine Machine Gun Kelly bien comme il le faut. Le légendaire interprète de “Stan” avait déjà consacré une disstrack à son rival avec Kill Shot, mais pour Slim Shady le dossier est loin d’être refermé.

“Je Vais aussi me taper cette petite blonde”

On se rappelle d’une époque où le jeune Machine Gun Kelly admirait pourtant le rappeur de Shady Records. Mais l’interprète du titre “Beautiful” le lui a pas vraiment laissé le choix. Dans son complexe œdipien, MGK tente sauvagement de tuer son père. Car il y a plus de 10 ans, il reprenait le titre phare d’Eminem extrait de la soundtrack de “8Miles” devant un public hautement conquis. A la décharge de MGK, il a essayé jusqu’au bout d’éviter ce clash avec le rappeur de Détroit. Mais il a du répondre face aux coups.

Bon il n’y a pas que des insultes et des horreurs dans ce gang “Bang“, l’artiste rend un immense hommage à Mac Miller qui nous a quitté trop tôt un peu comme une étoile qui ne finit pas de briller dans l’obscurité du néant “RIP MacMiller“. Car même si MGK revendique corps et âme l’héritage de son paternel qu’il essaie de flinguer (Eminem) c’est surtout Mac Miller que l’on considérait comme le nouveau Slim Shady. Il faut bien sûr éviter tous les raccourcis.

Bien entendu, être un rappeur blanc dans le rap américain n’est pas négligeable et structure quelque peu la carrière d’un artiste. Mais on ne peut pas s’arrêter là. Mac Miller était lui un “White Rabbit” mais il possédait surtout ce sens de la prose qui empreinte autant à l’ironie qu’ au sarcasme. Ce sens de la dérision qui envoie les MGK et confrères au rang de Backstreet Boys. Même dans ces vidéos clip il avait quelque chose de Slim Shady..

Pire que tout, le rappeur de Détroit s’embrouille avec Diddy dans le titre “Bang”. Au détour d’une punchline il lance : «Ouais, s/o à Puffy [Diddy], mais fuck Revolt». La réaction de Revolt TV, la chaîne du Bad Boy a été directe et immédiate : «Revolt est une société de médias noire, détenue par un entrepreneur noir, avec une équipe majoritairement noire – ce qui est authentique et réel à ce sujet. Avec le besoin immédiat pour Revolt d’utiliser notre plateforme pour des questions importantes concernant la justice sociale, l’égalité, et de s’assurer de continuer à être un exutoire, nous faisons un travail important. Qu’Eminem essaye de nous atteindre est une distraction inutile. Ce n’est pas bien». Par les temps qui courent, en temps de “Black Lives Matter“, Eminem allait tout simplement flingué sa carrière avec cette pique un peu “inutile“. Et Revolt lui a répondu “Come With Me“….

Et là surprise parmi les surprises, la disstrack ambulante, celui qui a flingué l’ensemble du monde du spectacle depuis ses débuts avec “The Slim Shady” s’excuse dans un long pamphlet qui restera dans les annales :

Je suis d’accord avec Revolt, explique l’artiste. C’est une distraction inutile. Je n’ai jamais voulu que ce couplet soit entendu, j’ai été chauffé sur le moment, puis j’ai réfléchi et j’ai décidé de le retirer. Des choses que je n’avais jamais l’intention de publier continuent de fuiter après un hack de WeTransfer. Je n’ai aucun problème avec Revolt. Je serais en fait ravi d’avoir l’opportunité de travailler avec eux sur des choses positives, et de tourner cela dans une direction différente.» 

Bon les “Temps Changent” ! Hein Solaar !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here