16.9 C
Munich

Stavo dévoile le “Stavoir” !

Must read

ZEZ
ZEZ
C.E.O HELL SINKY, author, journalist, documentary

Un an après la sortie de “TVX”, le bien nommé Stavo dévoile la première partie de son double album intitulée “Il était une fois”. La seconde partie, “Éviter la misère”, a été révélée il y a un mois. Le concept de Stavo est profondément lié à la dualité.

Stavo dévoile “Il était une fois…”

Il y a quelques semaines, l’annonce de son double album est suivie de la sortie de “Bipolarité”, un titre où Stavo et son alter ego se répondent en écho. Cette dualité se retrouve jusqu’à l’intitulé de son album. Pour reprendre une punchline chère à Pit Baccardi, c’est comme “ce rêve qui finit en cauchemar”. Son album comprend des collaborations avec Josman et TH. Stavo, fidèle à lui-même, ne se soumet pas à l’industrie et propose un projet résolument rap.

“Le savoir est une arme”, mais Stavo partage son “Stavoir” dans un titre totalement corrosif. La dualité que Stavo explore dans son double album, ce côté “Bipolaire”, peut également refléter parfaitement cet artiste. Alors que dans son titre “Stavoir”, il égotrip comme jamais dans un visuel où il gère un cartel, on apprend dans le “Clik Talk” qui a suivi la sortie de “TVX” que Stavo est également à la tête d’une fondation qui vient en aide aux jeunes les plus démunis en Afrique. C’est toute la dualité, ou la “bipolarité”, du personnage.

Stavo dévoile le “Stavoir” !

La composition instrumentale du morceau est signée par ZZ Prod. Le beatmaker a plusieurs succès à son actif, notamment le “Van Damne” de SDM. Le titre est percutant, et Stavo prend plaisir à dompter la prod avec un flow original et plutôt inhabituel pour lui.

Dans le titre, le rappeur dépeint les différentes étapes d’une importante livraison avec quelques formules bien trouvées comme :

“On a tellement parcouru de route
Qu’on ne regarde pas Google Maps
Mais on scrute le prix du péage”

Le visuel également, à l’image de ce titre explicite, positionne le rappeur à la tête d’un réseau. Il commande et il obtient. L’artiste a fait confiance à M$ieur pour ce visuel. Le réalisateur a déjà collaboré avec Bosh pour les clips “Gangsta shit” et “Doser”, ce dernier étant un double clip.

- Advertisement -spot_img

More articles

- Advertisement -spot_img

Latest article

You cannot copy content of this page