Mercredi 13 février 2019 : le rappeur YNW Melly, auteur-interprête du hit entêtant «Murder on my mind», est inculpé pour un double assassinat. Celui de ses deux meilleurs amis qu’il aurait commis avec un complice avant de maquiller la scène du crime. Le rappeur, de son vrai nom Jamell Demons, est alors âgé de 19 ans…

En 2018 sort le single précédemment cité : «Murder on my mind», qui devient numéro un du billboard us quelques temps plus tard. Dans ce titre, Melly narre ses pulsions meurtrières en chantant et rappant sur un air triste et mélancolique. Les paroles font froid dans le dos. Mais ce qui fait encore plus froid dans le dos, si la culpabilité du jeune rappeur se confirme, c’est qu’il déplore la morts de ses deux amis sur les réseaux sociaux : «Priez pour mes frères, leurs mères sont en pleurs. Je les soutiendrai toute ma vie, elles sont comme des mères pour moi.»

En 2005, Gucci Mane et Young Jeezy enregistrent un morceau ensemble : «So Icy». Puis, survient un litige entre les deux rappeurs concernant les droits du titre… Young Jeezy prétend pouvoir offrir 10 000 $ à quiconque ramènera la chaîne de Gucci. Une nuit, cinq hommes se rendent à la maison de Gucci Mane dans l’optique de lui dérober… L’un des hommes est abattu par Gucci. Ce dernier s’en vantera dans le diss-track «Truth» : «Go dig you partner up now he can’t say shit, and if you looking for the kid I’ll be in zone six», traduisible par «Va déterrer ton pote maintenant il ne peut plus rien dire, et si tu me cherches je serais dans la zone six» (terme argotique désignant le quartier de Gucci Mane»…

En 2006 Gucci Mane plaide la légitime défense et échappe à son procès. En 2005 également, le rappeur Cassidy, originaire de Philadelphie, se retrouve au cœur d’une fusillade avec l’un de ses amis. La fusillade provoque un mort… Il sera d’abord inculpé pour homicide involontaire, écopant d’une peine de 11 à 23 mois, avant que son acolyte avoue être le véritable auteur du crime…

Quelques années auparavant,, En 2002, le rappeur C-Murder, auteur du mélancolique et sombre «Like a jungle» et frère de Master-P, est arrêté pour avoir passé à tabac puis abattu de sang froid l’un de ses fans dans une boite de nuit. La victime était âgée de 16 ans… Il écope d’une peine de prison à vie sans possibilité de libération.. ILOVEMAKONNEN, interprête du hit «Tuesday» est également responsable de la mort de son meilleur ami. En effet, alors qu’il est âgé de 18 ans, le rappeur lui tire accidentellement dessus en tentant de saisir l’arme posée sur ses genoux. Le coup serait parti tout seul… MAKONNEN fait deux ans en maison de redressement, alors qu’il risquait jusqu’à 25 d’emprisonnement…

Le rappeur mentionne régulièrement ce sinistre épisode dans les médias avec beaucoup de tristesse… Concernant le cas de MAKONNEN, la justice lui a donné raison, le meurtre était accidentel… Quant à Gucci Mane, il s’agissait bien de légitime défense… Mais qu’en est-il du jeune YNW Melly et de C-Murder ?

En effet, C-Murder, qui prétendait déjà très tôt avoir choisi ce pseudonyme car il avait «vu des meurtres» : «They call me C-Murder cause I see murder», a «honoré» de façon sinistre son pseudonyme… Idem pour Melly, si sa culpabilité s’avère. Ce dernier évoquait très souvent être l’auteur d’homicides dans ses chansons… La réalité aurait-elle rattrapé la fiction ? Les rappeurs ont-ils ressenti le besoin de passer à l’acte afin de bénéficier de crédibilité au sein de la rue ? Leur personnages auraient-ils pris le dessus sur leurs personnes ? Difficile à déterminer… Mais dans tous les cas, ces questions glacent le sang…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here