A cette époque je taffais toujours à R*.*. Un jour alors que j’étais en train de dépecer un ou deux articles au bureau, un mec m’appelle de la part d’un autre (c’est toujours comme ça que ça commence). Il me dit qu’il a plusieurs artistes, et qu’il aimerait établir une stratégie de communication globale pour son label. Je connais “les windows shopper” du Game donc je lui demande s’il a un budget en particulier. Il me répond : “T’inquiètes l’argent c’est pas un problème”.

Mon père dans sa grande sagesse m’a prévenu il y a bien longtemps. Pauvre, riche, l’argent est un problème pour tout le monde. Dire que l’argent n’est pas un problème pour toi c’est surtout dire que tu n’as absolument pas l’intention de payer. Quoi qu’il en soit, je prends rendez vous.

Le gars m’attend en bas de chez moi en voiture. Dès que je rentre, il enchaîne sur des histoires de mauvais garçons, me dit qu’il s’est fait tirer dessus ici, et qu’il a shooté quelqu’un un peu plus loin. C’est le folklore du Rap c’est comme si on était contraint de justifier sa place avec un background de voyous. J’essaie plusieurs fois d’en revenir à la campagne de promotion mais il revient sur ses propres business. Il me propose des baskets Yeezi, des cuirs Dolce & Gabbana. Bon ça suffit !

“Gros, c’est comment ?”

“Bah on commence ?

“Bah faut me payer avant, je te préviens on est toujours payé avant. Car au début de notre carrière, on a essayé de faire avance aux rappeurs, on est devenue une véritable agence de recouvrement. J’avais l’impression d’être un huissier”.

“Si tu veux tu peux prendre un cuir”

“Gros je ne mets pas de Cuir “Dolce et Gabbana”.

Je l’accompagne au distributeur. Il est censé retirer 450 e. Finalement, il réussit à tirer 50 e que je suis presque obligé de lui arracher des mains. L’affaire “T’inquiètes” devient un vrai bourbier.

Cette affaire aurait pu être un “bourbier tune” assez classique si l’un de ses artistes ne s’étaient pas amusés à “clasher” un grand rappeur du Rap Game, un dénommé K. Le rappeur de “T’inquiètes” et K ont fait un featuring ensemble. Et apparemment, le rappeur de “T’inquiètes” peu satisfait aurait mordu la main du maître. Connaissant K de réputation, je sais que même s’il n’en a pas vraiment envie, la pression médiatique le forcera à allumer le rappeur de “T’inquiètes”.

J’essaie de ne surtout pas centrer la campagne sur le clash entre le rappeur de “T’inquiètes” et K. J’appelle Maff un pote à moi pour lui parler du rappeur en question, il l’a produit un moment. Il se range à mon opinion. Il a beaucoup de talent, mais il est trop impulsif et fait des mauvais choix de carrière. C’était une erreur de “mordre la main du maître”.

Finalement le rappeur de “T’inquiètes” a été retrouvé, tabassé et filmé. C’est terrible (il s’en est sorti). C’est ces choses là qui me font détester le Rap quelquefois. Car finalement, on renvoie au public et surtout au public qui nous méprise l’image de merde qu’ils essaient de nous refourguer depuis le premier freestyle de NTM.

Pour ce qui est de l’épilogue, “T’inquiètes” vient me retrouver devant les bureaux de R*.*. Et au lieu de me payer, il me donne une paire d’Adidas. Vu les circonstances, j’ai pas trop envie de discuter. Je retourne au bureau, je change de baskets, sous les yeux médusés des collaborateurs qui tournent autour du Rap au bureau.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here