Il y a des lieux comme ça qui ne paie pas de mine. Alors que “Le Président” à Belleville domine outrageusement l’espace des restaurants asiatiques, le petit “Guo Xin” placé au milieu de la Rue de Belleville pas très loin de la station de métro Pyrénées est un véritable bijou. Une perle cachée au milieu de l’une des dernières rues parisiennes. Car avant de devenir une enclave pour la bobocratie, Paris ville lumière était le centre de la rencontre entre tous les communautés…

Belleville c’est un peu Bastille à la fin des années 80′ : le croisement des communautés et des cultures. Entre les stations Mélimontant, Belleville, Pyrennées et Jourdain, Tunisiens, asiatiques, bobos branchés et beaucoup d’autres se croisent dans un mélange qui est loin d’être explosif.

C’est ce Paris là qu’on apprécie loin du tumulte des politiques qui nous divisent, et des communautarismes qui nous démangent en temps de crise. Comme un vrai Paris sauvé du pouvoir de l’argent, Belleville est suspendu entre le Nord, le Sud et l’Est. Bientôt lorsque les armées de Bohèmes enrichis auront fini de bâtir le quartier à leur image entre Naturalia et cours de Yoga, on regrettera le temps où on pouvait croiser de tout dans ce coin.

Guo Xin est un restaurant qui ne paie pas de mine. A peine visible sur la rue de Belleville entre les dizaines de restaurants qui pullulent autour de ce coin de Paris typiquement asiatique comme le 13 ème. L’espace y est très restreint. A peine quelques mètres séparent, l’entrée du restaurant de la cuisine.

Mais un indice déjà, devant la porte, une file d’attente de quelques mètres avec une cohorte de jeunes affamée. Car Guo Xin sous ses modestes apparences cachent les meilleurs raviolis offerts à Belleville.

Le personnel y est sérieux mais très professionnel. Pas de conversations inutiles, ni d’amicalité de circonstances, la famille prend la commande et vous sert. A la carte une quinzaine de type de raviolis, des plats en tous genres, et des prix qui ne dépassent pas les 7 euros.

Un repas à deux chez Guo Xin coute boisson compris 22 e. Une véritable aubaine donc mais ce n’est pas seulement pour son prix que ce restaurant est côté. Entre les raviolis “Porc Ciboulette” chef d’oeuvre de la cuisine asiatique, ses entrée Aubergines, et sa gamme pour végétarien, le restaurant est le point de rencontre parfait entre le restaurant de quartier, le snack et le bon plan. A visiter absolument.

Restaurant Guo Xin

47 Rue de Belleville, 75019 Paris

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here