Damso – Qui Aime Like Follow ?

« Les médecins font de très mauvais patients« . Depuis ses débuts, Dems dissèque les mentalités humaines. Quelques fois on a pris l’auteur, l’interprète de la musique avec l’objet de son étude. Oui avec « Macarena » extrait de « Ipséité« , le rappeur décortique une relation immorale. Il se met dans la peau de son personnage. Sa prétendue violence verbale envers la femme l’éloignera paradoxalement des terrains de football. Lui qui avait été sélectionné pour réaliser l’hymne des Diables Rouges pour la Coupe Du Monde en 2018 a été vidé stricto sensu par les associations féministes. Avec ses mots Damso ne s’interdit rien. Dans Lithopédion, il parle cette fois ci à la troisième personne du singulier d’un pédophile dans le titre « Julien« .

Tandis que la vague Drill en France, porté par le très subversif Freeze Corleone, aussi talentueux que polémique s’enterre quelques fois dans les polémiques inutiles. Tandis que ces rappeurs traitent sans mâcher leurs mots de la condition homosexuelle, et ne se cachent pour protester contre Israël, et parfois la communauté juive dans son ensemble/ Damso joue de ses mots, de ses antagonismes et de son ambivalence pour déterminer les sentiments. Et les sentiments sont par définition indéfinissables. Non Damso n’est pas moins polémique qu’un Freeze Corleone ou un Django, mais la méthodologie est différente. Il dénonce telle une « Force Tranquille« .

Son dernier projet « Qalf » annoncé depuis 2015 avant sa signature sur le 92i est très hétéroclite. Dems fait le tour de la musique urbaine mais pas seulement. Il ne se contente pas de réaliser son titre gangsta rap avec « BXL Zoo » en compagnie d’Hamza et son titre afro avec Fally Ipupa. Après avoir présenté Angèle au public avec « Silence« , il revient avec une nouvelle élue Lous And The Yakuzas sur « Coeur en miette« , sa vérité avec les femmes justement. Il consacre un titre à son fils dans « Deux toiles de Mer » dans une forme de chanson urbaine. Et s’approche même des samples année 80′ avec le titre « 911 ».

Peut être que « QALF » est trop intimiste et trop tourné sur lui même. C’est ce que certains journalistes ont reproché au rappeur. Mais n’oublions pas que le rappeur se faufile partout où l’on n’ose pas aller. « Qalf » aura quand le même d’avoir une cohérence, un story telling artistique, contrairement à certains projets qui pensent plus single qu’albums.

ZEZ
Fondateur de UrbanTrackz Taffe pour @Rapunchline, @RapGhetto, et de temps en temps @Vice et @Noisey

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

25,969FansLike
706SubscribersSubscribe
- Advertisement -

Latest Articles

error: Content is protected !!